Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

logo Richard Mille

Richard Mille

À la suite d'un désaccord sur la stratégie commerciale de Mauboussin dont il est actionnaire, Richard Mille quitte en 1998 son poste de directeur général de la division horlogerie chez le joaillier de la Place Vendôme et devient consultant en développement d’horlogerie ce qui le motive à lancer sa propre ligne de montres. Fin 1998, il propose son projet à son ami Dominique Guenat, propriétaire des « Montres Valgine »[2], qu'il a rencontré en 1988 lorsqu'il travaillait à Besançon pour la Compagnie Générale Horlogère (CGH), et avec qui il a participé à la réalisation de montres pour Mauboussin. Bien que professionnelle, la relation entre les deux hommes conduira rapidement à une grande amitié, nourrie notamment par leur passion commune pour l’automobile, l'aéronautique et la mécanique. Puis ensemble, ils décident de s'associer pour étudier et lancer leur projet de nouvelle marque horlogère avec Lucien Tissot, avocat spécialisé dans le domaine horloger, et le soutien de Laurent Picciotto (créateur du revendeur de montres Chronopassion).Début 1999, Richard Mille et Dominique Guenat établissent leur projet et la fondation des bases de la marque Richard Mille, associés à Guenat S.A. Montres Valgine et APR&P (Audemars Piguet, Renaud et Papi[3]). Pendant les deux années qui suivent, ils vont définir le concept de la marque alliant le monde de l'automobile, de l'aéronautique ou du nautique aux aspects de la haute technologie que sont l'innovation, la résistance des matériaux et la précision, suivi du lancement de la conception et des tests de fiabilité et de précision des futures montres Richard Mille. Puis Dominique Guenat et Richard Mille s'associent à parts égales pour créer Horométrie SA, leur société d'exploitation de la nouvelle marque Richard Mille, inscrite le 23 octobre 2001 au registre du commerce Suisse (commerce de gros d'articles d'horlogerie et de bijouterie). Ils fondent alors la marque horlogère Richard Mille en collaboration avec la manufacture d'horlogerie Suisse Audemars Piguet[4] qui est ensuite entrée au capital de Richard Mille en 2007.Après trois ans de recherches et de prototypes, la marque Richard Mille présente sa première montre, le Tourbillon RM 001[5] au Baselworld 2001, le salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie, à Bâle en Suisse. Cette mécanique à remontage manuel est munie d'un boîtier nervuré en forme de tonneau qui met en évidence le mécanisme[6], éléments principaux de l'identité visuelle de la marque, et dispose d'un calibre tourbillon, d'un indicateur de réserve de marche et d'un indicateur de couple. Le bracelet est en cuir, le verre est en matière minérale et elle bénéficie d'une étanchéité jusqu'à 50 mètres de profondeur. Elle est la première montre dans l'histoire de l'horlogerie à avoir une platine de mouvement en titane.Puis en 2002 Richard Mille présente la RM 002, une évolution du premier modèle plus technologique. Elle est suivie la même année de la RM 003, un tourbillon à double fuseau horaire, puis en 2003 le chronographe à rattrapante RM 008.En 2005, la marque horlogère lance la RM 007, première montre femme de la collection Richard Mille.Rapidement, Richard Mille se fait un nom dans le domaine de l'horlogerie de luxe, et même hyper-luxe, avec sa technologie et ses matériaux innovants, la marque fera ainsi son entrée dès 2007 à la Fondation de la Haute Horlogerie[7].En avril 2013, Richard Mille et Dominique Guenat rachètent 90 % des parts de « Prototypes Artisanals SA » (10 % à Alain Varrin, l'ancien directeur)[8]. L'entreprise fondée par Marco Poluzzi devient « ProArt » et s'installe dans un bâtiment de 3 000 m2 construit aux Breuleux, pour la réalisation des boîtiers et prototypes de montres. C'est suite à la vente du fournisseur de boîtiers Donzé-Baume au groupe de luxe suisse Richemont en 2007 que l'entreprise Richard Mille a entrepris d'investir pour usiner ses propres boîtiers et certains des composants de ses montres. Ainsi ProArt travaille comme sous-traitant exclusif de la marque[9].En 2013, le groupe mondial de luxe français Kering, contrôlé par François-Henri Pinault, fait une proposition de rachat de l'entreprise horlogère pour acquérir 51 % des parts[10]. Mais l'opération n'aboutit finalement pas[11]. Richard Mille reste indépendant.Le 27 septembre 2018, Richard Mille annonce son retrait du Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève après l'édition 2018, tout comme son actionnaire Audemars Piguet[12], le salon ne correspondant plus à la stratégie de distribution de la marque.En octobre 2018, Richard Mille ouvre sa plus grande boutique mondiale à New York, la sixième aux États-Unis, d'une surface de 390 m2[13]. Elle est située sur la 57e rue, au 432 Park Avenue, dans la plus haute tour résidentielle au monde de l'hémisphère occidental. La façade s'élève sur près de 10 mètres, laissant apparaître une sculpture de verre constituée de 24 panneaux gravés individuellement évoquant le mouvement tourbillon de la RM 008. L'ensemble pèse 16 700 kg[14].Fin 2018, la marque présente la première création de Richard Mille entièrement supervisée par une femme, la RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman[15] équipée du nouveau calibre automatique maison CRMT1[16].La marque horlogère Richard Mille est installée dans le Jura Suisse, à 1 038 mètres d'altitude, dans la commune des Breuleux[17], au sein de l'entreprise Montres Valgine.Le « Groupe Richard Mille » est constitué des sociétés Horométrie SA (distribution), Guenat SA Montres Valgine (études et assemblage), ProArt (composants) et VMDH (décoration)[18].En 2018, le Groupe emploie 148 collaborateurs.Horométrie est la société d’exploitation de la « marque Richard Mille », créée par Richard Mille et Dominique Guenat en 2001, assurant également la distribution dans le monde entier via quatre partenaires, qui gèrent 38 boutiques en nom propre Richard Mille dans le monde, en joint-ventures ou franchises, et 45 détaillants répartis comme suit :Dominique Guenat est entré dans la société Guenat SA - Montres Valgine (GMV) en 1986 et a pris les rênes de l'entreprise en 1991. En 1999, il s’associe avec Richard Mille pour créer la marque de montres « Richard Mille ».La totalité des montres Richard Mille sont développées et produites, en Suisse, par la manufacture horlogère Guenat SA - Montres Valgine (GMV) aux Breuleux. La conception et le développement sont réalisés dans l'ancien bâtiment des années 1950 aux Breuleux, qui a été rénové en 1972, tandis que l'assemblage et le contrôle qualité se font dans le bâtiment construit en 2007.Cécile Guenat, directrice de la collection féminine Richard Mille et fille de Dominique Guenat, quatrième génération à travailler au sein de l'entreprise Montres Valgine, a présenté en 2018 la première création de Richard Mille conçue par une femme : la RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman[19],[20].Les boîtiers des montres Richard Mille, ainsi que certains composants de mouvements, comprenant les platines, les ponts, les vis et certaines roues, sont entièrement fabriqués par ProArt, l’entreprise d’usinage du groupe Richard Mille, dans un bâtiment ultramoderne de 3 000 m2 qui a ouvert ses portes en avril 2013, aux Breuleux[8]. Fin 2017, les travaux d’agrandissement du site de ProArt ont débuté avec la construction d’un second bâtiment pour accueillir les bureaux de recherche et de développement ainsi que de nouveaux ateliers d’usinage.VMDH (Vital Morel Décalque Horlogère), installée à La Chaux-de-Fonds en Suisse, à 25 km des Breuleux, est l’entreprise spécialisée dans la décalque et la décoration de pièces constitutives du mouvement horloger (galvanoplastie, électroplastie ...)[18].L'entreprise VMDH produit la totalité des cadrans et rehauts de la marque Richard Mille ainsi qu’une partie des aiguilles, et gère l’application des pigments phosphorescents de « SuperLuminova »[21]. VMDH est présidée par Yves Mathys[22].La marque Richard Mille repose sur un triptyque :Dans une montre Richard Mille, le mouvement est toujours visible. La fonctionnalité est toujours privilégiée, le concept définit les composants, la fonction dicte la forme, et non l’inverse. Ce qui entraîne la suppression systématique de toute fioriture et superflu, et induit un équilibre de toutes ces options et aspects. Ainsi on ne trouve pratiquement aucune pièce standard dans les montres Richard Mille.La forme du boîtier caractéristique des montres Richard Mille est aujourd’hui l’élément principal de l’identité visuelle de la marque, qui les rend parfaitement identifiables[23], ainsi que les vis cannelées visibles sur le boîtier comme à l'intérieur du mouvement.Cependant même les modèles qui n’adoptent pas cette forme tonneau comme la RM 016 Automatic et la RM 017 tourbillon, toutes deux rectangulaires, ou encore les montres RM 025, RM 028, RM 032, RM 63-02 de forme ronde, possèdent incontestablement l’essence de la marque et sont immédiatement reconnaissables comme des créations Richard Mille[24].Une grande partie de l’inspiration de Richard Mille vient des voitures de course et de l’étude de la résistance aux chocs dont les applications concrètes ont permis une amélioration de la rigidité de la platine, une réduction des frottements et une très grande résistance aux chocs des montres. Les concepts et matériaux inspirés de la Formule 1, qui sont à l’origine de la création de la première montre Richard Mille (RM 001), sont l’un des fondements de la philosophie de la marque. Ainsi, la grande particularité des montres Richard Mille, bien qu'elles soient des objets d'extrême luxe, est qu'elles ne sont pas fabriquées dans les matériaux traditionnels de l'horlogerie de luxe. Richard Mille, en recherche perpétuelle d'innovation, a fait le choix, pour façonner ses montres et leur donner une précision et une légèreté extrême, d'utiliser les meilleurs matériaux issus de la haute technologie utilisés dans l'aéronautique, la Formule 1 ou la chirurgie de précision tels que le titane grade 5, le LITAL, le carbone TPT ou bien encore le graphène. La RM 002 utilise pour la première fois dans l'horlogerie l'ARCAP, un matériau reconnu pour ses qualités physiques comme la résistance à la corrosion et ses propriétés antimagnétiques[25].Richard Mille s'est associé à North Thin Ply Technology, le leader mondial dans la fabrication de matériaux préimprégnés légers utilisés dans la voile ou la Formule 1, pour réaliser la RM 27-02 Rafael Nadal en carbone NTPT et Quartz TPT, ou encore la RM 11-03 McLaren.Un tourbillon Richard Mille peut contenir jusqu'à 1 000 composants dans un boîtier de 45 millimètres de hauteur.Les défis technologiques et la recherche de nouveauté ont conduit la marque à concevoir plus de 70 calibres de haute technicité incluant 8 calibres automatiques manufacturés, dont un mouvement tourbillon :La RM 031 est la montre-bracelet la plus précise jamais créée, possédant le mécanisme de régulation le plus avancé existant avec une cadence de 36 000 alternances par heure. Il offre une performance de +/- 20 secondes par mois, un exploit dans le monde de l'horlogerie actuelle[50].Alors que dans l'horlogerie traditionnelle de luxe la valeur d'une montre se détermine en fonction de son poids, les montres Richard Mille sont à l'exact opposé avec leur légèreté extrême, grâce aux technologies et aux matériaux high-tech utilisés.Le tourbillon RM 27-03 peut résister à des chocs de 10 000 g, soit le double de la RM 50-03 McLaren F1, grâce à une platine monocoque squelettée en carbone TPT[55],[56].Le 25 juillet 2009, lors de l'accident de Formule 1 de Felipe Massa, l'un des partenaires les plus emblématiques de la marque[57], au cours des qualifications du Grand Prix automobile de Hongrie 2009, celui-ci portait une RM 006 sortie indemne après un crash survenu à près de 200 km/h[58].Dix ans et 50 000 heures de recherche et développement ont été nécessaires à la réalisation du Planétaire-tellurium Richard Mille[59]. Il est présenté le 4 septembre 2007 lors de l'exposition « The Hour Glass' Tempus Event » à Singapour. Le début du projet remonte à 1998 quand Richard Mille rencontre Stephen Forsey et Robert Greubel[60] dans le cadre d'une mission pour Mauboussin. Suite à la création de leur entreprise Greubel Forsey en 2004, ceux-ci ont confié le montage du prototype du planétaire-tellurium à Christian Étienne, propriétaire de la clinique horlogère suisse située à Porrentruy, et Richard Mille s'est attelé à la réalisation du design et de l'habillage de l'ensemble.Le planétaire-tellurium incorpore un quantième perpétuel doté d'un correcteur rapide qui permet de procéder aux réglages nécessaires, dans les sens avant et arrière[61]. Il associe un rouage d'une extrême précision et un barillet pour le planétaire à un échappement à détente, qui lui permettent aujourd'hui d'être le plus précis au monde.La planète Terre (grossit 109 fois) pèse 91 grammes et elle est en argent massif comme son satellite la Lune. Le Soleil est en or jaune, Mercure est en or rose et Vénus est une pierre naturelle. Les planètes sont recouvertes d’émail de différentes couleurs. Le planétaire-tellurium pèse 44 kg avec sa cage en titane et les verres qui le protège. Sa cage a été modifiée après sa présentation officielle, l'originale masquant la partie frontale[62].C'est en 2005 que Richard Mille et le designer français Philippe Starck effectuent leur première collaboration en présentant la création d'une interprétation unique la « RM 005-1 Richard Mille by Philippe Stark ». Celle-ci est vendue aux enchères à Monaco pour 285 000 € au profit de l’association Only Watch[63], le plus haut prix jamais atteint pour une montre automatique à cette époque.Deux ans plus tard, les deux hommes s’associent de nouveau pour Only Watch 2007. La RM 011 Starck qui découle de cette collaboration est d'une extrême complexité et un tour de force d’ingénierie. Elle se présente sous la forme d'un bracelet « bangle » en titane totalement intégré dans le boitier[64]. Cette pièce a conduit à un nouveau record d'enchères le 20 septembre 2007 avec une adjudication à 320 000 €[65].En 2019, Richard Mille a offert à l’Association Monégasque contre les Myopathies un prototype de la RM 11-03 McLaren[66] qui a été adjugée 291 900 € lors de la vente d'Only Watch de novembre 2019[67].Baptisée l'horloge « porte-bonheurE », ce projet a été lancé en 2008 pour célébrer le 400e anniversaire de la ville de Québec. La République et Canton du Jura et la marque Richard Mille souhaitaient offrir à Québec un cadeau symbolique symbolisant l’amitié qui lie la République et Canton du Jura à la Ville de Québec. Cette création exclusive se veut emblématique de son temps et représentative de la culture, du savoir-faire et de l’activité du Canton du Jura[68]. Elle est inaugurée le 7 mars 2014 en présence de Richard Mille, Dominique Guenat, Élisabeth Baume-Schneider (Présidente du gouvernement jurassien), Régis Labeaume (Maire de Québec) et Charles Juillard (Ministre des finances Suisse)[69].Durant six années, en partenariat avec l’École des métiers techniques de Porrentruy et de la Haute École Arc de Neuchâtel, les ingénieurs Richard Mille ont développé, usiné et assemblé cette pendule monumentale.Première horloge conçue et réalisée conformément aux exigences et aux codes de la très Haute Horlogerie, l'Horloge du Jura a nécessité :Son cabinet, en acier inox, reprend le dessin dynamique et galbé des boîtiers Richard Mille. Assemblée par 16 vis spline, elle mesure 3,5 mètres de hauteur, 2,5 mètres de largeur et 1,3 mètre de profondeur pour un poids de 1 913 kg[70]. L'horloge du Jura est le produit le plus extrême présenté par la marque, car comparé à une montre, ses composants ont des dimensions de 300 à 500 fois supérieures, pour un poids 100 000 fois plus important qu'une montre comme la RM 27-01 Rafael Nadal.La particularité de cette « Big Ben de Québec »[71], surnom donné par Richard Mille, est de proposer deux affichages : sur une face, on peut lire heures et minutes, tandis que l’autre conjugue heures, minutes, secondes et un quantième perpétuel. Afin de rappeler l’origine de la pendule, un second fuseau horaire réglé sur l’heure jurassienne est affiché tout au long d’une colonne en verre, rendu lisible par le mouvement ascendant d’une fenêtre.Élitiste et se voulant être une marque d’exception et de prestige, la marque Richard Mille a conclu de nombreux partenariats avec des entreprises du secteur du luxe, de l'automobile ou encore du sport de haut niveau. Richard Mille investit 2,5 % de son chiffre d’affaires dans ses partenariats[72], soit un budget marketing de 45 millions de francs suisse en 2016[73].Richard Mille et Airbus Corporate Jets ont conclu un partenariat en 2016. Dans le cadre de ce partenariat, la marque a dévoilé la montre tourbillon RM 50-02 ACJ, conçut avec des matériaux innovants provenant de l'industrie aéronautique, tels les nanofibres de carbone ou l'alliage titane-aluminium (TiAl) qui est un revêtement ultrarésistant qui recouvre les pales des turbines d'avions[74]. Ils récidivent en 2019 avec la RM 62-01 Tourbillon Alarme Vibrante ACJ[75].En 2006, Richard Mille lance un partenariat avec le fabricant de yachts italien Perini Navi et la marque horlogère est devenu le chronométreur officiel de la Perini Navi Cup. À ce titre, elle lance les montres RM 014 Tourbillon Perini navi en 2006 et RM 015 Tourbillon Perini navi en 2007.Richard Mille est le partenaire principal des Voiles de Saint Barth (depuis 2010) avec la « Richard Mille Maxi Cup ».En 2007, Ian Williams, navigateur britannique, a remporté la 3e édition de la Monsoon Cup sous les couleurs Richard Mille, dernière épreuve du World Match Racing Tour à Kuala Terengganu en Malaisie, et devient champion du monde de Match-Race[76].Depuis 2013, Richard Mille sponsorise l'Open de France Féminin de golf du Lacoste Ladies Open[77].En mai 2011, Richard Mille a créé le Richard Mille Polo Team, une équipe de polo composée du Prince Bahar de Brunei, du britannique Max Routledge et des argentins Pablo Mac Donough et Alejandro Muzzio[78].La marque est aussi sponsor du Polo Club de Chantilly, premier centre de polo d'Europe occidentale situé à Apremont dans l'Oise, dont il est le chronométreur officiel[79]. Richard Mille devient de plus chronométreur officiel de l’Open de France de Polo en 2011 et du Polo Club de Saint-Tropez en 2013[80].En novembre 2016, la marque de montres annonce un partenariat de trois ans avec le Paris Saint-Germain Football Club[81]. À cette occasion, Richard Mille propose la montre « RM 030 Paris Saint-Germain », série limitée à 100 exemplaires, dotée d'un boîtier en céramique bleue TZP et quartz TPT rouge[82].Richard Mille, comme son ami Dominique Guenat, est un passionné d'automobiles anciennes et de compétition, et il est un grand collectionneur de voitures de course et d'automobiles historiques, qu'il conduit et expose au gré des salons, expositions et événementiels partenaires. Il est de plus Président de la Commission Endurance de la Fédération internationale de l'automobile[83].Dès ses débuts, la marque s'investit dans les événementiels consacrés à l'automobile et la compétition, en devenant en 2002 le partenaire de l'événement automobile, devenu incontournable et un classique du genre, le « Le Mans Classic ». En 2014, Richard Mille réitère son implication, toujours en association avec Patrick Peter de Peter Auto, et contribue à la création d'un événementiel consacré aux automobiles historiques qui devient dès sa première édition l'un des plus prestigieux concours d'élégance automobile au monde : le Chantilly Arts & Elegance Richard Mille[84].Ces événementiels automobiles sont régulièrement récompensés par la présence d'un public de plus en plus nombreux, mais aussi par de prestigieux prix attribués chaque année. Ainsi Le Mans Classic a reçu le Prix du Historic Motoring Event of the Year en 2014, 2016 et 2018 aux International Historic Motoring Awards, tandis que le Chantilly Arts & Elegance Richard Mille a reçu le Prix Historic Motoring Event of the Year 2014[85] et 2015 aux International Historic Motoring Awards.La marque Richard Mille s'est associée à des pilotes de renom comme à des écuries de Formule 1 telles qu'Alfa Romeo Sauber, Haas F1 Team, McLaren Racing et Formule E (Nissan E-dams, Venturi Formula E).En 2017, la marque horlogère devient partenaire officiel du Circuit Yas Marina d'Abou Dabi, puis du Circuit Paul Ricard au Castellet en 2018[86] où la Tour Chrono a été dessinée par les équipes de Richard Mille.Fin 2018, la veille de la première manche du Championnat de Formule E FIA 2018-2019, Richard Mille dévoile un partenariat pour trois années avec Venturi[87], l'écurie dirigée par Gildo Pastor dans laquelle Felipe Massa, partenaire historique de la marque horlogère, court aux côtés de son coéquipier Edoardo Mortara[88].La marque de montres est aussi partenaire de :En 2018, Richard Mille et Birel ART créent la « Richard Mille Young Talent Academy », en association avec la FFSA Academy et All Road Management, fondé et dirigé par Nicolas Todt (co-propriétaire de Birel ART)[93]. La Richard Mille Young Talent Academy (RMYTA) offre à une vingtaine de jeunes pilotes de karting du monde entier la possibilité de tenter gratuitement leur chance en monoplace pour le Championnat de France de Formule 4 FIA. Elle est ouverte aux pilotes de karts Birel ART, Ricciardo ou Kubica[94]. Pour la première édition, 18 jeunes pilotes de quinze à dix-sept ans en provenance de 15 pays se sont retrouvés sur le Circuit Bugatti les 13 et 14 décembre 2018 pour juger leurs conditions physiques, leur mental et leurs aptitudes au pilotage, et c'est le français Enzo Valente[95] qui a été retenu pour disputer la série monoplace française 2019.Richard Mille et McLaren Automotive contracte en 2017 un partenariat de dix années. Les deux entreprises partageant des valeurs communes telles que la recherche de la performance, de la légèreté et de l'innovation technique sur les matériaux[96].La série limitée à cinq cents exemplaires RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback McLaren, conçu en collaboration avec le directeur du design de McLaren Rob Melville, et Fabrice Namura, ingénieur chez Richard Mille, est le premier produit issu de cette association[97]. La RM 11-03 McLaren permet aux cinq cents clients de la McLaren Senna, premier modèle de la gamme Ultimate Series du constructeur de Woking, d'avoir la possibilité de commander leur montre avec le numéro correspondant au numéro de châssis de leur supercar[98]. De plus, la McLaren Speedtail, présentée en octobre 2018, utilise pour la première fois en automobile la technologie Thin-Ply Technology (TPT), que l'on retrouve sur le panneau de commande supérieur, la base du volant et les palettes de commandes des vitesses de la supercar.En 2019, lorsque le constructeur britannique présente sa nouvelle sportive McLaren 620R, celle-ci est stickée Richard Mille sur ses ailes arrière.La Richard Mille Racing Team est la première écurie de course formée par Richard Mille en partenariat technique avec l’équipe Signatech, et constituée d'une équipe entièrement féminine. Celle-ci rassemble les pilotes Katherine Legge (Anglaise), Tatiana Calderón (Colombienne) et Sophia Flörsch (Allemande). L'équipage Richard Mille Racing Team est engagée dans European Le Mans Series 2020 en catégorie LMP2 avec une Oreca 07 Gibson[99], et notamment aux 24 Heures du Mans dont le départ est donné le 19 septembre 2020[100].En 2014, Horométrie SA reprend les Éditions Cercle d’Art. La maison d’édition décide de recentrer ses activités sur le livre d'art de prestige. En même temps, elle publie désormais des ouvrages sur l'horlogerie, l'architecture, la photographie, le design, la gastronomie ou bien encore l'automobile[101].En 2018, Richard Mille conclu un partenariat avec la plateforme mondiale d'art moderne et contemporain londonienne Frieze, qui possède trois magazines (Frieze, Frieze Masters et Frieze Week) et quatre expositions internationales d'art (Frieze London, Frieze Masters, Frieze New York et Frieze Los Angeles)[102].En 2019, la marque horlogère signe un partenariat de trois ans avec le Palais de Tokyo pour soutenir l'art contemporain dans la capitale française[103].Ce concept de partenaires et non d’ambassadeurs et ambassadrices est lié au concept de base de la marque : la haute horlogerie doit s’ouvrir à tous les univers comme le sport, le lifestyle ou encore l’art[104]. Ces partenaires sont des éléments de l’évolution de la marque. Depuis le lancement de la marque, ces collaborations sont une partie intégrante de la recherche et du développement de la marque. Grâce à ses partenaires féminines (Margot Robbie, Michelle Yeoh, Diana Luna, Jessica von Bredow‑Werndl ... ), la collection femme représente désormais 25 % des ventes de montres Richard Mille[105].En 2016, le Chantilly Arts & Elegance Richard Mille 2016 rend hommage au jubilé des 50 ans de carrière de Jean Todt dans l'automobile. Ami fidèle de la marque depuis sa création, Richard Mille lui dédie pour l'occasion trois montres exclusives Jean Todt 50th Anniversary[106] (RM 11-03, RM 050 et RM 056).Comme le dit Richard Mille : « J'exige toujours que les montres soient portées dans des conditions réelles - sur les courts de tennis, les circuits, les tapis rouges, les pistes de ski, les terrains de golf, les courses de voile, etc. Cela nous permet d'apprendre et de grandir. Cette démarche nous pousse dans nos retranchements. En nous adaptant aux conditions extrêmes de nos partenaires, nous avons été amenés à développer des solutions techniques inédites, des matériaux ultra-légers, hyper-résistants, et des complications de plus en plus sophistiquées, pour les accompagner sur leur terrain de jeu »[107]. C'est ainsi qu'en 2019, Alexis Pinturault remporte le titre de champion du monde de ski alpin en combiné avec une RM 67-02 Automatic au poignet[108].En 2019, le pilote d'IndyCar Simon Pagenaud (Team Penske Chevrolet) remporte la course des 500 miles d'Indianapolis, 1er Français depuis 99 ans après Gaston Chevrolet, avec une montre Richard Mille RM 11-02 Automatique au poignet[109].Les sportifs de haut niveau travaillant avec la marque font partie de l’élite de leurs disciplines respectives, à l’instar de l’ancien pilote de formule 1 et désormais pilote de Formule E Felipe Massa[147],[51], les tennisman Rafael Nadal[148] et Alexander Zverev, ou bien encore Wayde van Niekerk et Mutaz Essa Barshim en athlétisme.Régulièrement, la marque Richard Mille rend hommage à ses partenaires en leur dédiant une montre, comme par exemple pour Alain Prost avec la RM 70-01 Tourbillon Alain Prost, Michelle Yeoh avec la RM 51-01 Tourbillon Phoenix-Michelle Yeoh ou encore Yohan Blake avec la RM 59-01 Tourbillon Yohan Blake.La croissance des ventes de montres Richard Mille est de 15 % par an en moyenne depuis le lancement de la marque, avec un total de 32 000 montres de 2001 à 2017[155].Nombre de montres vendues[156],[157],[6],[74],[158],[159],[160]En millions de francs suisse[154],[73],[161],[155],[162],[158]La marque Richard Mille a été récompensée par quelques prix, dont : Richard Mille est nommé chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur de la promotion 2020[169].Richard Mille soutient plusieurs causes ou associations dans des domaines variés[170] :En 2019, pour sa dernière participation au SIHH, Richard Mille présente une nouvelle collection imaginée par Cécile Guenat, basées sur les montres RM 07-03, RM 16-01 et RM 37-01, et développés en dix modèles (chacun édité à 30 exemplaires)[178].Cette collection mettant en scène guimauves, sucettes et bonbons aux couleurs acidulées est déclinée avec la ligne « Douceur » qui propose quatre modèles : RM 07-03 Cupcake, RM 07-03 Marshmallow, RM 37-01 Sucette, RM 16-01 Réglisse, agrémentés de bonbons en émail et aux boîtiers en céramique, tandis que la ligne « Fruit », aux boîtiers Quartz TPT et Carbone TPT, se décline en six parfums : RM 07-03 Myrtille ou Litchi, RM 16-01 Citron ou Fraise et RM 37-01 Kiwi ou Cerise.Et pour présenter ses nouvelles montres, le stand Richard Mille du SIHH 2019 reprend les couleurs flamboyantes d'une boutique de bonbons acidulés[179].Selon les modèles, les montres Richard Mille sont dotées de différents indicateurs (indicateur de réserve de marche, indicateur de couple ...) ou de fonctions (chronographe, double fuseau horaire ...).Le tableau indique la date de sortie des montres par référence.Le 4 août 2012, aux Jeux olympiques de Londres, Yohan Blake a participé à la demi-finale de l'épreuve d'athlétisme du 100 m avec sa montre Richard Mille au poignet risquant la disqualification, l'événement étant sponsorisé par l'horloger suisse Omega[180]. Le lendemain, lors de la finale il remporte la médaille d'argent du 100 m masculin en 9 s 75.Le 9 septembre 2019, le joueur de football américain Odell Beckham Jr. a disputé une manche de la National Football League (NFL) entre les Cleveland Browns et les Tennessee Titans avec une montre Richard Mille RM 11-03 McLaren au poignet, ce qui a très largement exposé la marque dans les médias aux États-Unis[181].

Richard Mille
<

Informations sur la maison

Date de création

2001

Fondateur

Richard Mille

Siège

Switzerland

Ville

Les Breuleux