Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Vacheron Constantin: Malte Tourbillon Régulateur Serti Invisible

[caption id="attachment_394" align="alignleft" width="255" caption="Malte Tourbillon Régulateur "][/caption] Plus de 2'000 heures d’un travail d’orfèvre d’exception.Un mariage parfait de la Haute Horlogerie et la Haute Joaillerie.Au concept de beauté intérieure répond celui de beauté extérieure. Lorsque la magie horlogère rencontre le mystère joaillier, le garde-temps Malte Tourbillon Régulateur Haute Joaillerie signé Vacheron Constantin symbolise le pont culturel entre les arts, le génie et le souffle créateur. Cette pièce d’exception est une dédicace vibrante aux Métiers d’Art qui ici, confinent au sublime. Intégralement réalisée à la main en serti invisible, elle revêt un habit translucide de 565 diamants baguette pour un total d’environ 19 carats qui illuminent souverainement les données du temps. Le sertissage invisible est une prouesse dont seuls quelques artisans maîtrisent aujourd’hui la technique. L’or s’efface complètement derrière les pierres précieuses : soutenues par un rail, elles forment un lit de lumière exempt de toute trace de fixation et révèlent ainsi leur éclat maximal. Vacheron Constantin a choisi de relever ce défi sur une montre de forme qui, malgré son profil galbé, se caractérise par des arrêtes, des angles vifs et des lignes tendues qui ajoutent à la complexité de l’ouvrage. Pour ce faire, tous les corps de métier, du designer au sertisseur, de l’horloger au joaillier, ont travaillé de concert en parfaite osmose, orchestrant leurs savoir-faire à l’unisson dans une même volonté de dépassement. Les critères de confort, de mouvement et d’étanchéité ont été scrupuleusement respectés. Sous le crayon du designer, le modèle Malte Tourbillon Régulateur s’est métamorphosé en une marqueterie de diamants, sans pour autant perdre en lisibilité. Le tailleur a travaillé les pierres une à une, au centième près, afin que le sertisseur puisse les loger parfaitement et en bon ordre aux emplacements qui leur sont personnellement réservés. La précision qui gouverne cette périlleuse exécution fait de cet édifice de diamants une véritable gageure de plus de 2'000 heures d’un travail d’orfèvre. Devenus matière première, les gemmes sculptent intégralement la montre : cornes, lunette, carrure, cadran, boucle… pas un élément n’omet de revêtir son habit de lumière, jusqu’à la couronne et son emblématique Croix de Malte. Le cadran pavé demeure fidèle à la géométrie originelle dictée par l’affichage régulateur : les heures, minutes et secondes sur la cage de tourbillon sont désolidarisées et se lisent verticalement. Dans ce ballet parfaitement ordonné, les pierres précieuses isolent le tour d’heure, suivent la ronde des minutes, ceinturent la cage de tourbillon, tout en soulignant subtilement chacune des indications.            

Auteur
Anwar Korti