Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Ulysse Nardin Marine Chronograph Manufacture

Animé d’un farouche esprit d’indépendance, Ulysse Nardin présente un modèle émaillé équipé du nouveau mouvement chronographe manufacture UN-150, la Marine Chronograph Manufacture. Il n’est pas de Haute Horlogerie sans Histoire ; de même qu’il n’est pas d’Histoire sans Héros. Laissant libre cours à son génie horloger, Ulysse Nardin a, dès la seconde moitié du XIXe siècle, gravé son nom dans les annales de la marine marchande naissante. Ses chronomètres de marine, instruments de mesure à la renommée mondiale, équipèrent ainsi de nombreux navires. Près de 170 ans plus tard, comme un pont lancé à travers le temps, la nouvelle Marine Chronographe Manufacture incarne non seulement les valeurs d’innovation, de fiabilité et de haute précision chères au fondateur, mais marque également une étape supplémentaire vers le but ultime de la Maison Ulysse Nardin : l’indépendance totale. Cadran en émail Grand Feu et mouvement UN-150 équipant cette nouveauté 2013 sont en effet entièrement manufacturés à l’interne – spiral en silicium compris. En 2012, Ulysse Nardin présentait déjà le modèle Marine Chronometer Manufacture équipé du mouvement maison UN-118. La nouvelle Marine Chronograph Manufacture vient aujourd’hui renforcer cette collection, reprenant les codes éminemment classiques des instruments de marine : un boîtier généreux de 43 mm de diamètre synonyme d’une excellente lisibilité, une lunette cannelée, une couronne vissée garantissant une parfaite étanchéité et un entre-corne plein assurant une admirable stabilité au poignet. Mais c’est son cadran d’une extrême pureté qui attire immédiatement le regard. Issu des ateliers Donzé Cadrans rachetés par la Maison Ulysse Nardin en 2011, il est à lui seul un hommage appuyé aux créations du fondateur. En émail Grand Feu, il fait appel à un savoir-faire et une technique aujourd’hui très rares, et dont fort peu de manufactures peuvent se targuer de maîtriser encore. L’artisan applique ainsi l’émail par couches successives, entre lesquelles le cadran est à chaque fois passé au feu à près de 900°C. Du blanc profond se détache alors progressivement le noir intense des chiffres romains des heures, de la minuterie chemin de fer et des différents compteurs. Inaltérable face au temps, fierté d’Ulysse Nardin, ce cadran émail Grand Feu équipe la Marine Chronograph Manufacture dans sa version or rose 18 ct limitée à 150 exemplaires. Autre fierté de la Maison : le calibre chronographe automatique UN-150. Doté d’une réserve de marche de 48 heures, il propose les fonctions heures, minutes, petite seconde à 9h, date par guichet à 4h30 ainsi qu’un chronographe affichant les secondes au centre, un compteur des minutes à 3h et un compteur des heures à 6h. Paré de 322 composants, il a nécessité deux ans de mises au point et de finitions après le rachat de ses droits auprès d’une grande marque suisse. Il est aujourd’hui réalisé à l’interne par Ulysse Nardin, qui l’a de plus pourvu de son échappement en silicium battant à 28'800 alternances par heure, gage d’une extrême précision. En même temps qu’elle rend hommage au génie créateur du fondateur, la nouvelle Marine Chronograph Manufacture symbolise la quête d’innovations et d’autonomie d’Ulysse Nardin. De quoi projeter la structure familiale sur les plus grands océans de la Haute Horlogerie.    

Auteur
Anwar Korti