Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

[SIHH 2015] Vacheron Constantin Métiers d’Art Gravées

A l’occasion de son 260ème anniversaire, la Manufacture Vacheron Constantin effectue un remarquable retour aux sources en intégrant à sa collection Métiers d’Art deux nouveaux garde- temps dotés de mouvements entièrement gravés à la main, dans la plus pure tradition de l’ornement horloger classique. Les platines et les ponts des calibres 2260 et 4400 à remontage manuel sont ainsi parés de délicats motifs floraux qui rappellent les gravures ornant les premières montres de poche conçues par la Maison dès 1755. Abrités dans un précieux boîtier en platine, ces deux mouvements iconiques de la Manufacture arborent des décors traditionnels réalisés « ton sur ton », dans une volonté de pureté et de sobriété. Entre volutes et arabesques, ces représentations rendent hommage à la feuille d’acanthe, source d’inspiration exceptionnelle unanimement célébrée dans tous les arts depuis l’Antiquité. En usage depuis les origines de l’horlogerie, l’art exigeant de la gravure requiert le savoir-faire et l’extrême dextérité du maître-artisan, afin de sculpter de minuscules composants, sans jamais compromettre leur esthétique et leur fonctionnalité parfaites. L’ensemble des composants gravés offre un statut particulier à ces garde- temps estampillés en outre du Poinçon de Genève. Après avoir récemment interprété avec une grâce aérienne l’art du squelettage dans son expression la plus contemporaine et architecturale, la collection Métiers d’Art de Vacheron Constantin rend un hommage élégant à la gravure traditionnelle de mouvements de Haute Horlogerie. Dans le dessein de sublimer deux mouvements iconiques de la Maison, les calibres 2260 et 4400 ont été parés de motifs floraux inspirés de parures antiques. Reflets de la grande tradition ornementale, ces décors en volutes et arabesques sont gravés à la main sur des composants fonctionnels afin d’en magnifier la mécanique d’exception et l’esthétique unique. Incarnant ces décors traditionnels, la feuille d’acanthe qui s’inscrit sur ces deux calibres est un ornement caractéristique de l’architecture grecque classique. Ses premières représentations remontent au Vème siècle avant J.-C., où elle agrémentait les chapiteaux de l’ordre architectural corinthien. Sa forme stylisée offrant une inépuisable liberté d’interprétation, la feuille d’acanthe figure dans d’innombrables créations artistiques occidentales – en particulier durant la Renaissance et l’ère baroque. Symbole d’éternité, de victoire et de gloire, ce motif végétal raffiné s’est ainsi propagé depuis l’antiquité dans des domaines aussi riches et variés que la gravure, la marqueterie, la broderie ou la peinture. Ainsi, ses galbes distinctifs ornent de nombreux mouvements de montres de poches, au cœur du patrimoine de Vacheron Constantin. Par la suite, plusieurs calibres conçus par la Manufacture ont été parés des plus remarquables décorations entièrement réalisées à la main : motifs floraux au XVIIIème siècle, volutes mi- XIXème siècle, anges et arabesques dans les années 1920, « mille feuilles » dans les années 1940 et à nouveau des arabesques dans les années 1980. Pour honorer cet art ancestral qui exalte son savoir- faire horloger depuis l’origine, la Manufacture Vacheron Constantin a choisi la collection Métiers d’Art pour accueillir deux garde-temps dotés de calibres entièrement gravés à la main dans le plus pur respect de la tradition décorative. L’art de la gravure en infiniment petit Si le motif extrêmement malléable de la feuille d’acanthe offre un champ d’expression presque illimité aux artistes de tous rangs, sa gravure sur les pièces fonctionnelles d’un mouvement de Haute Horlogerie relève du grand art. Une œuvre miniaturisée que seuls les maîtres-graveurs les plus virtuoses sont à même de concevoir, tant l’extrême finesse des composants à graver exige dextérité et savoir-faire, afin de révéler un motif sans jamais nuire à la fonctionnalité de mécanismes complexes. Souhaitant magnifier deux calibres de référence et démontrer le talent de ses artisans émérites, la Manufacture VacheronConstantin a ainsi fait le choix exigeant de conserver la composition des mouvements à l’identique. Aucune pièce à graver n’a ainsi été épaissie pour faciliter la tâche du graveur, lequel doit en conséquence ouvrager des surfaces de moins d’un millimètre d’épaisseur. Outre le défi suprême de la miniaturisation, ce travail ténu consiste à graver des motifs sur des composants préalablement anglés, étirés, perlés et polis par les artisans décorateurs de la Manufacture, puisqu’à l’instar de tous les mouvements conçus par Vacheron Constantin, les calibres 2260 et 4400 présentent des finitions de Haute Horlogerie les plus abouties. Figurant l’ultime étape d’une remarquable œuvre ornementale, le maître-graveur travaille sans filet, dans une extrême concentration et le souci constant de n’égratigner d’aucune façon ces surfaces parfaitement terminées. A l’aide d’un outil appelé ciseau, il procède en premier lieu à un tracé en taille douce pour définir les contours du motif. Puis il retire consciencieusement de la matière, avec la technique dite du champlevé. Creusée à une profondeur de 2/10 de millimètres, cette opération permet de créer un effet de volumes et de dégager le motif en relief. Avec des pièces ne mesurant parfois que 0,35 mm d’épaisseur, le risque est considérable de transpercer ou de déformer le métal. Le travail autour des chanfreins, l’intérieur des ponts et des platines ainsi que les trous des rubis – qui ne peuvent subir la moindre altération – est particulièrement méticuleux. Au terme d’un authentique travail d’orfèvre, représentant plus de dix jours de gravure pour un seul calibre, un admirable contraste se révèle entre la brillance des motifs polis et l’aspect mat d’autres surfaces. Une teinte anthracite finement patinée est affinée à l’aide d’une pointe minuscule, faisant éclore l’ornement en volumes et en reliefs. Dans un jeu d’ombres et de lumières, les modèles Métiers d’Art Mécaniques Gravées offrent une interprétation inédite de la grande tradition ornementale, empreinte de sobriété et d’élégance. Métiers d’Art Mécaniques Gravées – Tourbillon 14 jours Calibre 2260/1 Mis en lumière par un boîtier rond en platine 950 de 41 mm de diamètre, doté d’une lunette concave pour en intensifier la finesse, le calibre gravé 2260/1 est un mouvement mécanique tourbillon à remontage manuel, bénéficiant d’une exceptionnelle réserve de marche de 14 jours. Il présente les fonctions heures et minutes légèrement décentrées permettant une mise en valeur de la cage du tourbillon, couplée à la petite seconde. La lecture de la réserve de marche est quant à elle possible grâce à une aiguille dite « traînante » qui affiche le solde d’énergie sur un arc-de-cercle de 280°. Cette surface, supérieure à celle des indicateurs classiques, permet une division précise des 14 jours, eux-mêmes scindés en deux tranches de 12 heures, pour une plus grande lisibilité de la réserve de marche. Intégrant 231 composants, l’architecture du calibre2260/1 présente deux grands ponts, délicatement gravés à la main de motifs floraux et de feuilles d’acanthe, visibles à travers le fond saphir du boîtier étanche à 30 mètres. Côté affichage, le Métiers d’Art Mécaniques Gravées – Tourbillon 14 jours de Vacheron Constantin offre une vue imprenable sur la cage du tourbillon en forme de croix de Malte, parée de finitions les plus raffinées. Ponctué d’aiguilles en or blanc anthracite et composé de deux parties distinctes, le cadran en saphir propose des zones dépolies permettant une parfaite lisibilité des graduations gravées et encrées de la petite seconde et de la réserve de marche, tandis qu’une bague de couleur ardoise arbore la minuterie et une croix de Malte en or blanc. Révélés par la transparence du cadran, de sublimes volutes et arabesques exaltent l’extrême beauté et l’élégance rare d’une œuvre d’art entièrement gravée à la main et nécessitant plus d’une semaine de travail minutieux pour un seul mouvement. Métiers d’Art Mécaniques Gravées Calibre 4400/1 Figurant parmi les mouvements de base iconiques de la Manufacture Vacheron Constantin, le calibre4400/1 à remontage manuel trouve dans la collection Métiers d’Art sa plus délicate expression. Accueilli dans un précieux boîtier rond en platine 950 de 39 mm de diamètre, doté d’une lunette concave qui en accentue l’élégance et la finesse, ce calibre entièrement gravé à la main propose les fonctions heures et minutes. Doté de 127 composants, dont la finesse originelle préservée requiert des prouesses de précision de la part du maître-graveur qui les décore, ce mouvement bénéficie d’une généreuse réserve de marche de près de 3 jours. Dépourvu de cadran afin de laisser admirer sans entrave les remarquables gravures ornant sa platine et ses ponts, le modèle Métiers d’Art Mécaniques Gravées présente de gracieuses aiguilles en or blanc, dont le gris profond s’accorde parfaitement à la teinte ardoise de la bague de minuterie rehaussée d’une croix de Malte en or blanc. La transparence du saphir – aussi bien côté affichage que sur le fond du boîtier étanche à 30 mètres – révèle les plus subtils motifs floraux. Un véritable travail d’orfèvre nécessitant plus de 10 jours pour graver un seul calibre 4400/1. Renouant avec les origines de l’ornement horloger traditionnel, les nouveaux modèles de la collection Métiers d’Art Mécaniques Gravées incarnent l’alliance parfaite de la technique horlogère et des métiers d’art perpétués avec passion par Vacheron Constantin depuis 260 ans. Rares par essence, ces deux modèles d’exception sont disponibles exclusivement dans les boutiques Vacheron Constantin.        

Auteur
Anwar Korti