Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

SIHH 2014: Van Cleef & Arpels Complication Poétique Midnight Planétarium

Pour cette édition 2014 du SIHH, la Maison fait le rêve d’apprivoiser les échelles célestes dans les proportions d’une montre de poignet. Six ans après le lancement du modèle Lady Arpels Jour Nuit, elle célèbre ainsi de nouveau la ronde des astres en s’inspirant de la tradition historique des planétaires. Très appréciés au XVIIIe siècle, ces objets permettaient de représenter en trois dimensions le système solaire et le mouvement des planètes autour du soleil. Ancêtres des actuels planétariums, ils étaient animés manuellement ou grâce à un mécanisme horloger d’une grande complexité. Aujourd’hui, Van Cleef & Arpels revisite ce principe à l’aune de son imaginaire poétique : la montre Midnight Planétarium permet d’inscrire son jour de chance dans l’univers, tout en admirant la course des planètes. Van Cleef & Arpels Complication Poétique Midnight Planétarium: Course du temps et des astres Cette nouvelle montre Complication Poétique reproduit en miniature le mouvement de six planètes autour du soleil et leur position à une heure donnée. La Terre et Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne – visibles de la Terre à l’œil nu – sont animées grâce à un mouvement mécanique à remontage automatique d’une grande complexité. Doté d’un module exclusif développé en collaboration avec la Maison Christiaan van der Klaauw, ce dernier totalise 396 pièces. Chacune des planètes se déplace conformément à son temps de rotation réel : plus de 29 ans seront ainsi nécessaires à Saturne pour faire le tour complet du cadran, tandis que Jupiter mettra presque 12 ans, Mars 687 jours, la Terre 365 jours, Vénus 224 jours et Mercure 88 jours. Pour lire l’heure, il suffit de chercher du regard l’étoile filante, motif porte-bonheur cher à la Maison. En périphérie du cadran, elle effectue sa course en 24 heures. L’histoire se prolonge au dos de la montre, où la masse oscillante est gravée d’un décor étoilé. Deux guichets permettent de consulter le jour, le mois et l’année, réglés grâce à deux boutons poussoirs. Ces différentes fonctions se doublent d’une invitation poétique à célébrer son jour de chance. Grâce à la lunette tournante, le propriétaire de la montre sélectionne le jour de son choix en positionnant le triangle rouge sur un calendrier gradué. À cette date, la Terre viendra se placer précisément au-dessous de l’étoile gravée sur la glace saphir, en signe de chance. [video url="http://youtu.be/LUtUDSltl-M"] Savoir-faire S’appuyant sur son expertise joaillière, la Maison a choisi de représenter les planètes à travers une sélection de pierres dures taillées à la main : turquoise pour la Terre, serpentine pour Mercure, chloromélanite pour Vénus, jaspe rouge pour Mars, agate bleue pour Jupiter et sugilite pour Saturne. Minutieusement taillées en forme de sphère, elles arborent des dimensions et des couleurs différentes, autour du soleil en or rose. Ces différents éléments, ainsi que l’étoile filante en or rose, sont fixés sur autant de disques en aventurine. D’un bleu profond scintillant, ces derniers se succèdent parfaitement jusqu’au centre de manière concentrique. Un rigoureux travail de sélection des pierres, puis de taille des disques et des sphères a donc été nécessaire pour donner corps à ce tableau animé, alliant savoir-faire joaillier et horloger.

Auteur
Anwar Korti