Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

[SIHH 2012] Girard Perregaux Laureato Tourbillon sous trois Ponts

En 1889, Girard-Perregaux présente son premier Tourbillon sous trois Ponts d’or lors de l’Exposition Universelle de Paris, couronnée par une médaille d’or. Contemporaine, sa nouvelle création Laureato Tourbillon sous trois Ponts inspire également l’enthousiasme et l’admiration. En hommage à son illustre aînée, l’édition limitée et numérotée à 10 exemplaires, abrite un tourbillon de 72 composants qui effectue une rotation par minute. Trois ponts parallèles d’un bleu translucide veillent sur ce spectacle de toute beauté et dévoilent l’architecture iconique d’une pièce en apesanteur au-dessus du temps. Dans toute sa complexité, le tourbillon accomplit un retour aux sources des complications horlogères, incarnées par Girard-Perregaux depuis plus de 220 ans. Dans la première moitié du XIXème siècle, l’horloger Constant Girard-Perregaux effectue des recherches afin de réaliser un échappement à tourbillon hors norme. Dès 1860, sa première réalisation remporte le premier prix à l’Observatoire de Neuchâtel. Il est équipé d’un mouvement à tourbillon et d’un barillet placés sous trois ponts parallèles. Les trois ponts prennent ensuite la forme de flèches et sont fabriqués en or. En 1889, Girard-Perregaux présente son Tourbillon sous trois Ponts d’or à l’Exposition Universelle de Paris et se voit récompensé d’une médaille d’or. Girard-Perregaux revisite cet héritage avec la Laureato Tourbillon, alliance d’innovation et de tradition. Si elle se tourne vers l’avenir, elle porte en elle les gènes de la tradition Girard-Perregaux, s’inscrivant ainsi dans l’aboutissement des efforts continus de la Manufacture pour le respect des plus hautes exigences techniques et des plus belles interprétations du temps. Imprégnée d’histoire, la Laureato Tourbillon sous trois Ponts puise également ses racines esthétiques dans la veine des années 1970. Fort, audacieux et contemporain, son design la distingue de ses pairs. Sa lunette octogonale en platine alterne finitions satinées et polies dans un esprit de puissance. Son fond fermé par six vis avec une glace saphir offre une vue extraordinaire du mouvement. Côté face, la platine guillochée circulaire est survolée d’aiguilles bâtons luminescentes au caractère sportif qui imposent leur caractère affirmé dans cet espace entièrement dédié à la transparence. Girard-Perregaux, maître dans l’art du tourbillon Conçu pour annuler les imprécisions causées par l’attraction négative de la gravité terrestre, le tourbillon, qui effectue une rotation par minute autour de son axe, est devenu en 150 ans une spécialité de Girard-Perregaux. La Manufacture s’est donné la liberté d’en faire un spectacle unique, mettant en scène sa créativité et sa passion dans une interprétation éminemment architecturale. La noblesse d’un tel prodige se lit dans les trois ponts en spinelle bleue dont la personnalité translucide et aérienne escorte à merveille le ballet aérien du mécanisme à tourbillon. L’hommage à Constant Girard-Perregaux qui avait initié la première structure est vibrant. Mystère et transparence, génie technique et artistique, les trois ponts adoptent un design sobre qui souligne la beauté du tourbillon : à 12h pour le pont de barillet, au centre pour le pont de centre et à 6h pour le pont de tourbillon. Ils offrent une vue imprenable sur le mouvement mécanique à remontage automatique manufacture Girard-Perregaux. Une quête de perfection Avec ses 72 composants pesant environ 0.3 gramme, le tourbillon est placé sous le signe de la perfection technique et esthétique. Précieusement décorées, toutes les pièces respectent la sophistication de l’ouvrage. Les cages supérieures et inférieures sont anglées et polies à la main, la cage est équilibrée avec des vis réglantes en or, les ponts d’échappement et le pont d’ancre sont anglés et polis à la main. Les moindres détails des 241 autres composants du mouvement imposent le regard sur leur beauté. Le spiral se dote d’une courbe terminale Philips ; la platine rhodiée adopte un dessus guilloché circulaire, un dessous perlé et guilloché circulaire ainsi que des angles polis à la main ; le barillet arbore un couvercle ajouré, gravé main et cerclé poli, perlé dessous et des angles polis à la main ; le pont de rouage s’anoblit par des angles rentrants polis à la main, un guillochage circulaire, des noyures polies à la main ainsi qu’un blason aigle, signature de Girard-Perregaux. Un tel chef-d’œuvre a pour seules lois l’audace, la perfection et le défi mécanique. Série limitée à 10 exemplaires, livrée avec un bracelet métal intégré avec maillons en H, étanche à 30 mètres, la Laureato Tourbillon sous trois Ponts transcende les qualités du tourbillon. Elle symbolise tout le savoir-faire d’une marque qui, depuis plus de 220 ans, associe tradition et savoir-faire avec excellence. LAUREATO TOURBILLON SOUS TROIS PONTS Spécifications techniques

  • Boîtier en titane, finition satinée verticale, avec glace saphir antireflet
  • Lunette : octogonale en platine, finition satinée circulaire
  • Fond : fermé par 6 vis avec glace saphir antireflet et numéro individuel gravé à la main
  • Dimensions : 42.60 mm
  • Etanchéité : 30 mètres
  • Couronne : or gris rhodié avec logo GP gravé
  • Aiguilles : type « bâton », diamantées et luminescentes
  • Mouvement Girard-Perregaux 9600-0004
  • Mécanique à remontage automatique
  • Fonctions : Tourbillon, heure, minute, petite seconde sur le Tourbillon
  • Dimensions : 12¼''' - 28.60 mm
  • Hauteur totale : 6.54 mm
  • Nombre de composants : 241
  • Empierrage : 31 rubis
  • Réserve de marche : minimum 48 heures
  • Remontage : automatique, micro-rotor en platine coaxial au barillet
  • Fréquence : 21’600 alternances/heure (3 Hz)
  • Balancier : à inertie variable avec vis réglantes en or (diamètre 8,35 mm)
  • Spiral : courbe terminale Philips
  • Platine : rhodiée, dessus guilloché circulaire, dessous perlé et guilloché circulaire, angles polis main
  • Barillet : couvercle ajouré, gravé main et cerclé poli, perlé dessous. Angles polis main
  • Ponts : de barillet, de centre et de tourbillon en spinelle, angles polis main (contrôle loupe 10x), châtons en or, avec découvertes polies et surfaces cerclées main. 2 vis à tête plate par pont, finition polie main avec tour et fente anglés
  • Pont de rouage : angles rentrants polis main, guillochage circulaire et noyure polies main, décoration aigle GP
  • Tourbillon : 72 composants, 0.3 g, une rotation par minute, cages supérieures et inférieures anglées et polies main, cage équilibrée avec vis réglantes en or, ponts d’échappement et pont d’ancre anglés et polis main
  • Bracelet en titane, maillons centraux avec finition satinée horizontale et maillons externes en H avec finition satinée verticale
  • Fermoir : double lames, en titane, avec logo GP gravé
  • Edition limitée et numérotée de 10 pièces
  • Référence 99071-27-001-21A

Auteur
Anwar Korti