Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

SIHH 2011: Richard Mille présente le Tourbillon Extra Plat RM 017

La RM 017 est la première montre tourbillon de la collection à être habillée d’un boîtier rectangulaire, une forme introduite en 2007 avec la RM 016. Comme chaque montre Richard Mille, la RM 017 symbolise les valeurs de tradition et d’exception de la Haute Horlogerie. Ainsi, les ponts, les vis et les aiguilles sont polis à la main. Avec ses dimensions de 49.80 mm x 38.00 mm x 8.70 mm, ce tourbillon extra plat reprend, sur le fond du boîtier, la courbe ergonomique qui séduit les amoureux des montres Richard Mille. Située entre 12h et 6h, cette cambrure assure un confort total. Le calibre RM017 possède par ailleurs 23 rubis, a une fréquence de 3Hz et mesure 31.20 mm x 29.45 mm, pour une épaisseur de seulement 4.65 mm. Ainsi, ce mouvement à remontage manuel introduit de nouveaux standards, car il est l’un des tourbillons les plus minces jamais construits. Autre particularité : la platine, les ponts et le pont de balancier de la RM 017 sont en titane grade 5 avec un revêtement PVD noir ; ce qui confère une grande rigidité à l’assemblage et une excellente planéité aux surfaces, essentiels au fonctionnement parfait du train d’engrenage. Il est à noter que la fabrication de ces composants en titane nécessite beaucoup de temps du fait de la dureté du titane, mais aussi de son inflammabilité durant l’usinage, ce qui demande des précautions supplémentaires en termes de sécurité. Par ailleurs, la platine et tous les éléments en titane de ce tourbillon ont fait l’objet de nombreux tests de validation, afin de garantir les meilleures qualités de résistance. L’indicateur de fonction de la RM 017 s’inscrit dans la passion de Richard Mille pour l’innovation mécanique. Ce concept, inspiré des boîtes de vitesses des voitures, offre trois possibilités, lorsque la couronne est tirée : W (remontage) – N (neutre) – H (mise à l’heure des aiguilles). Avec ce système, les contraintes sur la couronne sont minimisées et il n’y a plus d’interférences possibles entre le mouvement et les fonctions de la couronne. Ce système mécanique efficace est accouplé à un dispositif de sécurité bloquant et à une couronne dynamométrique. Ceci permet de préserver le mouvement de toute détérioration, du fait d’un remontage forcé. La RM 017 réinterprète les codes chers au sport automobile et au nautisme présents sur toute la collection, en les intégrant dans un boîtier extra-plat aux lignes tendues. Ce boîtier a fait l’objet de la plus grande attention pour chaque détail de sa conception et pour sa qualité de réalisation. Ainsi, de nombreuses opérations d’étampage et de fabrication sont requises pour ses trois composants principaux (lunette, carrure et fond). Plus de 18 jours sont nécessaires pour le réglage des machines et plus de 400 heures de recherches techniques et de dessins sont indispensables, avant que la production ne puisse débuter. Chaque boîtier brut demande 202 opérations d’usinage. Le boîtier de la RM 017 nécessite 39 opérations d’étampage dont 16 de frappe, 4h15 d’usinage et 270 opérations de fraisage. Enfin, une journée de meulage, de satinage et de polissage est nécessaire pour la finition. La conception et la réalisation de la montre suivent une approche globale pour le boîtier, le cadran et chaque pièce du mouvement. Ceci met en évidence l’absence de compromis sur la qualité de réalisation. Ainsi, le cercle d’emboîtage est supprimé et le mouvement est fixé au châssis au moyen de 4 vis en titane et de silentblocs (ISO SW). La RM 017 est étanche à 30 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril. Il est assemblé au moyen de 12 vis cannelées en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure. Technologie de pointe, élégance et lignes exceptionnelles, fonctionnalité et personnalité unique : le tourbillon extra plat RM 017 incarne la quintessence des montres Richard Mille. Details Techniques Boîtier rectangulaire - disponible en titane, or blanc ou or rose 18 carats, et serti. CALIBRE RM017 : mouvement extra plat tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, indicateur de réserve de marche et indicateur de fonction. Dimensions : 49.80 mm x 38.00 mm x 8.70 mm. CARACTERISTIQUES PRINCIPALES

  • RESERVE DE MARCHE
    • Environ 70 heures, située à 2 heures.
  • INDICATEUR DE FONCTION
    • Lorsque l’on tire sur la couronne, l’aiguille indique le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre, comme sur le sélecteur de changement de vitesses d’une voiture. Une aiguille à 4 heures affiche le mode sélectionné : W (remontage) – N (neutre) – H (mise à l’heure des aiguilles).
  • BALANCIER A INERTIE VARIABLE
    • Le balancier à inertie variable avec ressort à courbe terminale (mis au point à l’origine pour les montres de poche) assure une plus grande fiabilité en cas de chocs et lors du montage et du démontage du mouvement. Il garantit aussi une plus grande exactitude chronométrique à long terme.
  • COURONNE DYNAMOMETRIQUE EN TITANE
    • Ce dispositif de sécurité permet d’éviter le remontage forcé, source de problèmes, tels que le bris de la tige ou la surtension du ressort du barillet.
  • BARILLET A ROTATION RAPIDE (un tour en 6 heures au lieu de 7,5 heures)
    • Ce type de barillet présente les avantages suivants :
      • Le phénomène récurrent d’adhérence interne du ressort-moteur est considérablement réduit, ce qui améliore la performance,
      • Le ressort-moteur possède une excellente courbe delta, avec une réserve de marche au rapport idéal entre performance et régularité.
  • CLIQUET DE BARILLET A RECUL PROGRESSIF
    • Ce dispositif apporte un gain appréciable (environ 20 %) au remontage, surtout lorsque le ressort est peu armé. Il contribue également à une bonne répartition de la tension interne du ressort-moteur.
  • DENTURE DU BARILLET ET DU PIGNON DE GRANDE MOYENNE A PROFIL DE DEVELOPPANTE
    • Le profil en développante centrale de ces dentures exerce une pression selon un angle optimal de 20°, ce qui améliore l’efficacité de l’engrenage et compense les éventuelles variations d’engagement. Il en résulte une excellente transmission du couple et une nette amélioration du rendement.
  • SYSTEME D’ARRETAGE A ENGRENAGE BLOQUANT POUR LE BARILLET
    • Ce système évite au ressort d’être en surtension lors du remontage. Il supprime tout risque de rebattement de l’échappement.
  • CONTRE-PIVOT EN CERAMIQUE POUR LA CAGE DU TOURBILLON
    • Cette caractéristique découle de la volonté de réduire l’usure à long terme et constitue une réponse technique aux phénomènes tribologiques.
  • PLATINE DE MOUVEMENT EN TITANE
    • L’utilisation du titane grade 5 et le revêtement PVD noir confèrent une grande rigidité à l’assemblage et une excellente planéité aux surfaces, essentielles au fonctionnement parfait du train d’engrenage.
  • VIS SPLINE EN TITANE GRADE 5 POUR LES PONTS
    • Par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.
AUTRES CARACTERISTIQUES
  • Dimension du mouvement : 31.25 mm x 29.45 mm
  • Epaisseur : 4.65 mm
  • Diamètre du tourbillon : 12.30 mm
  • Diamètre du balancier : 10 mm
  • Nombre de rubis : 23
  • Balancier : en Glucydur, à 2 bras et 4 vis de réglage, moment d’inertie 10 mg.cm2, angle de levée 53°
  • Fréquence : 21’600 alternances par heure (3 Hz)
  • Spiral : Elinvar de NIVAROX
  • Dispositif antichoc : KIF ELASTOR KE 160 B28
  • Pierres serties dans des chatons en or 2N
  • Arbre de barillet en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S), présentant les propriétés suivantes : inoxydable – antimagnétique – trempé
  • BOITIER
    • La RM 017 interprète d’une façon totalement nouvelle les codes chers au sport automobile et au nautisme présents sur toute la collection, en les intégrant dans un boîtier extra-plat aux lignes tendues. Bien que possédant une forme inédite, la RM 017 est avant tout une montre Richard Mille, tant par le soin apporté à chaque détail que par le grand nombre d’opérations d’étampage et de fabrication requises pour ses trois composants principaux (lunette, carrure et fond). Plus de 18 jours sont nécessaires pour le réglage des machines et plus de 400 heures de recherche technique et de dessins sont indispensables avant que la production ne puisse débuter. Chaque boîtier brut demande 202 opérations d’usinage. Le boîtier de la RM 017 nécessite 39 opérations d’étampage dont 16 de frappe, 4h15 d’usinage et 270 opérations de fraisage. Pour la finition il faut une journée de meulage, de satinage et de polissage. La conception et la réalisation de la montre suivent une approche globale pour le boîtier, le cadran et chaque pièce du mouvement. Ceci met en évidence l’absence de compromis sur la qualité de réalisation. Ainsi, le cercle d’emboîtage est supprimé et le mouvement est fixé au châssis au moyen de 4 vis en titane et de silentblocs (ISO SW). Le boîtier en trois parties est étanche à 30 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril. Il est assemblé au moyen de 12 vis cannelées en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure.

Auteur
Anwar Korti