Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

seconde-seconde Pour les amoureux de vintage... mais pas collectionneurs

seconde-seconde : mettre au goût du jour les vieilles tocantes

L'idée fera certainement polémique, ici on peut laisser dernière nous la spéculation du marché de l'occasion. L'esprit, la philosophie, l'univers et la méthode y sont clairement graphiques. Et pourtant il n'a suffit pour Romaric André de modifier qu'un seul élément pour mettre sur rail son projet.

La maison seconde-seconde travaille avec le dernier fabricant français d’aiguilles pour offrir à sa clientèle une touche personnelle et décalée. 

Le coût d'entré reste tout de même de 4500€. Loin des codes traditionnels, on sent peut être un peu trop le marketing, cependant le projet a le mérite de dédramatiser l'horlogerie qui parfois se prend un peu trop au sérieux. 

... enfin ne vous inquiétez pas trop, nous croyons savoir que l'aiguille originale sera gardé en sécurité... si jamais.

Auteur
Anwar Korti