Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Romain Jerome Moon Invader CHRONOGRAPHE EMINENCE GRISE

RJ dépasse la légende avec sa nouvelle collection : La Moon Invader amplifie les émotions de l’épopée lunaire. Quatre décennies après Apollo 11, la Lune a plus colonisé notre imaginaire que nous ne l’avons nous-mêmes colonisée. La Lune est en nous. Elle est à nous. C’était, c’est, ce sera la première marche de notre future conquête du système solaire, vers Mars et vers les astéroïdes, avant que nous changions d’étoile. La Lune est notre code secret. L’aventure est relancée avec la Moon Invader : une réalité qui dépasse la fiction. Les codes secrets d’une nouvelle légende Les astronautes ont à vaincre les pesanteurs de l’attraction terrestre. Ce ne sont pas les pires. Moon Invader est l’arme fatale de ceux qui veulent s’arracher au carcan des traditions pour imaginer d’autres façons de penser les légendes. Moon Invader est un concentré de nouvelles idées. Vision esthétique. Pari technologique. Avancée mythologique. Le boîtier Un nouveau boîtier techniquement complexe pour cadrer la légende des nouvelles lunes : une rondeur plus anglée, un carré très galbé, presque un rectangle sur sa face cachée, 46 mm mêlé d’acier et de pièces détachées en provenance d’Apollo 11. Chaque montre est ainsi « imprégnée » du souvenir de l’aventure lunaire. Ce boîtier conçu comme un coffre-fort est un creuset d’alchimiste : c’est un vaisseau spatial capable d’affronter les grands espaces, en portant dans ses soutes des grains de Lune qui ensemencent les rêves. Les rotules et les vis Les rotules fonctionnelles aux quatre « coins » de la quadrature du cercle imposé par le boîtier : taillées comme les pieds tout-terrain du LEM, très sophistiquées dans leur construction et montées sur des axes ancrés dans le boîtier, les rotules supportent les barrettes du bracelet en caoutchouc. Elles permettent à la montre de s’adapter à toutes les tailles de poignet. Un élément de confort qui garantit également une identité esthétique immédiatement repérable. Signature esthétique des Moon Invader, les vis de sécurité RJ à quatre cupules se retrouvent également sur la clé de verrouillage fonctionnel du mouvement au dos de la montre. Ces vis évoquent à la fois l’univers légendaire et les codes futuristes de l’astronautique contemporaine. L’esthétique et le cadran Tout en conservant le X symbolique devenu traditionnel sur les cadrans RJ, la famille des Moon Invader s’offre un « maillage » directement inspiré par la résille métallique qui enveloppait les roues des véhicules lunaires. Sur le cadran travaillé en plusieurs niveaux, cette grille crée donc une trame très technique, encore jamais utilisée dans l’univers des montres, qui ajoute une dimension fonctionnelle symbolique aux nouveaux codes de la collection. Chacune des quatre plages de ce maillage est rapportée sur le cadran, dans un des espaces créé par le X central très emblématique de RJ. Le rehaut et les compteurs sont appliqués, polis et étirés à la main : ils sont, comme les aiguilles, ajourés et enrichis de superluminova (luminescence bleu électrique la nuit). Il y a une infinie subtilité esthétique dans le « décrochage » des cornes par rapport aux axes du X central. Beaucoup d’élégance dans la superposition de la « ronde » des minutes sur la grille du cadran, et dans l’intégration des compteurs par rapport à la structure du cadran. Un réel travail d’équilibre dans les proportions respectives du boîtier, des rotules, du cadran et de la couronne. Fond Promesse de la plaque en argent spécial Moon Silver apposée sur le fond stellaire de la montre : la Lune à fleur de peau, grâce à un alliage d’argent à très faible taux d’oxydation dans lequel des roches lunaires ont été fusionnées. Cette plaque gravée reproduit la surface lunaire, dont les grains minéraux interagissent ainsi, à une échelle inframoléculaire, avec le porteur de la montre. La Lune à portée de doigt, comme un talisman pour garder les pieds sur Terre. Les nervures du fond de ce boîtier et la trame grenée évoquent les futures superstructures des stations de colonisation lunaires. Ces nervures se prolongent sur le bracelet en caoutchouc. La vis de sécurité verrouille la « trappe » d’accès au mouvement de la (accès exclusivement réservé aux horlogers pour la maintenance).

  • Calibre : RJ001-C Mouvement mécanique à remontage automatique
  • Fréquence : 28,800 A/h
  • Empierrage : 23 rubis
  • Réserve de marche : 42h
  • Etanchéité : 3 atm
  • Fonction : Heures et minutes centrales, petite seconde à 9h .Chronographe, compteur 12 heures à 6h, compteur 30 minutes à 3h
  • Boitier : 46mm
  • Acier PVD anthracite et or rouge
  • Cornes dotées de vis de sécurité et de rotules intégrées pour une adaptation optimale au poignet
  • Carrure avec fond intégré, composé de pièces détachées en provenance d’Apollo 11
  • Fond stellaire grené avec médaillon gravé en , représentant la lune
  • Vis de sécurité RJ située dans le fond de la boîte, exclusivement accessible aux horlogers
  • Couronne vissée en or rouge
  • Cadran : Grille sertie avec traverses en forme de X intégrées. Rehauts satinés, compteur 9h satiné circulaire et traverses en forme de X microbillées en en PVD anthracite. Compteurs 3h et 6h polis et satinés en or rouge
  • Aiguilles : Or rouge polies, avec superluminova C1 « blue emission »
  • Bracelet : Caoutchouc vulcarbonné de couleur noire. Intérieur du bracelet stellaire grené
  • Fermoir : Acier PVD anthracite et or rouge
  • Edition limitée : 1'969 pièces

Auteur
Anwar Korti