Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Porsche Design P’6780 Diver

Après plus de 25 ans d’attente, Porsche Design lance sa deuxième montre de plongée : la P’6780 Diver. Etanche jusqu’à 1 000 mètres de profondeur, cet instrument de plongée destiné aux professionnels se distingue par un boîtier de conception avancée répondant aux exigences de sécurité et d’étanchéité les plus élevées. Explications ! Une construction de boîtier singulière . . . Extrêmement fonctionnel, le boîtier de la Diver est construit en trois parties. Abritant le cadran et le mouvement, un container rond en acier, monté sur charnière, bascule pour se loger dans un pont, réceptacle en titane microbillé, qui intègre également le bracelet en caoutchouc. Le container étant ancré dans le pont par deux poussoirs à ressorts, un déverrouillage accidentel est pratiquement exclu. La sécurité, un principe bien amarré. . . En pratique, le container n’est sorti de son logement que pour effectuer les réglages. Avant de s’immerger, le plongeur règle son temps de plongée sur la lunette tournante bidirectionnelle, temps qu’il peut lire sans erreur de parallaxe via l’échelle gravée sur un réhaut placé à l’intérieur. Une fois le container verrouillé dans le pont, la lunette tournante et la couronne, déplacée à 12 heures dans un souci de protection, sont assurés contre tout dommage et déplacement involontaire. Une étanchéité à toute épreuve jusqu’à 1 000 mètres . . . Bénéficiant d’un système de joint ingénieux, la P’6780 Diver résiste à une pression de 100 atmosphères sans couronne vissée ni soupape à hélium supplémentaire pour compenser la pression. Détails ! Les éléments tournants, autrement dit la lunette et la couronne de remontage, ont été rendus étanches à l’aide de « simmerings », des joints annulaires pour axes utilisés dans la construction automobile. Miniaturisé pour l’horlogerie, ce système offre à la montre une étanchéité jusqu’à 1 000 mètres sans couronne vissée ! L’avantage ? En cas de nécessité, le mouvement mécanique de la montre peut être remonté sous l’eau. Une allure tout en sobriété . . . Le design de la P’6780 Diver se veut puriste, fonctionnel et classique. Parfait d’un guichet dateur à 9 heures, le cadran noir met en valeur les aiguilles surdimensionnées, les grands chiffres et les index bâtons, lesquels sont revêtus d’une substance luminescente blanche pour garantir une parfaite lisibilité dans le gris obscur des profondeurs. Seule la courbe jaune vif, faisant ressortir les 15 premières minutes sur l’indicateur de temps de plongée, produit un accent de couleur. A cet esprit épuré vient s’ajouter une combinaison de matériaux. La forme pure de cette montre à lunette cannelée se combine à merveille avec les poussoirs et la couronne avec décor «Clous de Paris». De plus, le container en acier inoxydable argenté et le pont gris anthracite en titane créent un contraste tout à fait particulier que l’on retrouve dans la boucle déployante du bracelet. A noter : celui-ci bénéficie d’une extension de plongée spéciale permettant de porter sans problème la montre par-dessus la combinaison de plongée et ce, sans avoir à ouvrir au préalable la boucle déployante. Fiable en toutes circonstances, la P’6780 Diver est animée par le calibre ETA 2892-A2, un mouvement mécanique à remontage automatique doté d’une réserve de marche de 42 heures. Avec 28’800 demi-oscillations par heure, le balancier du mouvement atteint une très haute fréquence. Quant au régulateur 4 Hertz, il offre toute la stabilité nécessaire pour toujours garantir l’heure exacte. Pour la petite histoire . . . La P’6780 Diver est l’héritière de la fameuse Ocean 2000, la première montre de plongée de Porsche Design, conçue en 1983 par le fondateur de l’entreprise, le Professeur Ferdinand Alexander Porsche. Première montre de plongée en titane, elle a été conçue pour les nageurs de combat de la marine allemande. Pour eux, un seul matériau entrait en ligne de compte : le titane. À l’époque, une montre de plongée devait être entièrement antimagnétique ; il fallait éviter en effet que lors de la neutralisation d’une mine, les nageurs ne déclenchent l’engin par inadvertance. Entre 1984 et 1998, deux variantes civiles de l’Ocean virent également le jour. DESCRIPTIF : Boîtier container en acier et pont en titane microbillé glace saphir antireflets double face inrayable couronne non vissée (joint spécial) avec décor « Clous de Paris » fond en titane vissé par 4 vis diamètre : 46,8 mm ; hauteur : 17,5 mm étanche jusqu’à 1 000 mètres Cadran noir index bâtons,chiffres arabes et aiguilles revêtus de substance luminescente blanche rehaut avec indication du temps de plongée et minuterie guichet dateur à 9 heures Bracelet en caoutchouc noir boucle déployante en acier et titane microbillé avec extension de plongée Mouvement automatique, calibre ETA 2892-A2 rotor Porsche Design à optimisation d’énergie 28'800 A/h ; 21 rubis réserve de marche de 42 heures Prix de Vente Public Conseillé 8000€

Auteur
Anwar Korti