Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Qu’est ce qui pourrait bien définir la turbine XS de Perrelet ? Par Sun.K Ce n’est pas tant les diamants qui sertissent la lunette et pour certains modèle les cornes de ce garde temps qui attirent l’œil, bien que le travail de sertissage soit remarquablement exécuté. Mais ce qui hypnotise, ce qui fait qu’on ne peut quitter des yeux cette magnifique pièce, ce n’est rien d’autre que la turbine et son mouvement. Nous avons l’impression que sa rotation ne s’arrêtera jamais, qu’elle est en infini mouvement, tout comme le temps. Pourtant, de temps en temps, lorsqu’on saisi la subtilité de son fonctionnement, la magie s’opère. La turbine sous l’effet de la vitesse rotationnelle donne l’impression de s’immobiliser pour laisser apparaitre le cadran de nacre noir ou d’un blanc pur. Il suffit d’une légère inclinaison pour que les 12 pales en titane, dans une danse savamment exécutée, cèdent la place aux 12 rais de brillants, puis reprennent aussitôt leur premier rôle dans cette parfaite distribution. Bien que cette pièce se présente dans un boîtier de 41 mm, elle est très agréable à porter, même pour un poignet de 15 cm, très féminine et très élégante avec son bracelet en satin noir ou blanc. Les amatrices d’aéronautique marqueront l’inspiration et le clin d’œil aux pales d’hélices d’un avion. On ne peut que tirer sa révérence à ce garde temps et son ballet tout en mouvement. [gallery link="file" columns="5" orderby="title"] Des questions, des suggestions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté pour une vision des montres en version féminine!  

Auteur
Anwar Korti