Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Pour la première fois depuis son lancement en 2009, la collection Turbine, véritable icône Perrelet, se voit dotée d’une complication: le chronographe. La marque apporte ainsi une nouvelle preuve de son savoir-faire technique. Intégrer un chronographe à une montre Turbine constituait un défi que Perrelet a relevé avec un maximum d’ingéniosité. Sur le cadran de la Turbine Chrono automatique, la fonction additionnelle s’affiche clairement, sans dénaturer l’identité singulière de la collection. Perrelet a réussi avec succès à donner naissance à cette création inédite, qui présente une série de judicieuses superpositions. Les mesures chronographiques s’effectuent grâce à une aiguille de chrono seconde centrale et à un compteur 60 minutes particulièrement novateur. La première parcourt un large réhaut à la périphérie du cadran alors que le second se compose de deux éléments en verre saphir juxtaposés. Un disque mobile portant les graduations tourne au centre d’une bague fixe marquée d’une flèche rouge, avec inscription “min”, pour pointer les temps enregistrés. Grâce à la transparence du compteur de chronographe, le rotor caractéristique des montres Turbine demeure parfaitement visible. On peut apprécier pleinement le jeu des pales balayant, en toute liberté, la surface du cadran de base. Sur la Turbine Chrono, elles produisent des effets discrets pour mieux faire ressortir l’affichage inattendu de la date. Cette dernière apparaît dans un guichet placé à 6 heures, au gré des mouvements de la turbine qui la survole. Avec la Turbine Chrono, Perrelet repousse les limites de sa créativité. Preuve est faite que les complications horlogères, avec les indications supplémentaires qu’elles impliquent, peuvent s’inscrire dans la collection Turbine en préservant l’impact visuel initial. Une étape importante a été franchie et la voie est ouverte à des développements prometteurs. Cinq chonographes inaugurent la nouvelle ère. Présentés sur des bracelets en caoutchouc dans des boîtiers de 47 millimètres de diamètre, avec lunette tachymétrique et bague rapportée, ils sont animés par le mouvement exclusif à double rotor P-361, visible à travers un fond saphir. L’éventail comprend des variantes, déclinées en dégradés de noir et blanc, des variantes sophistiquées, rehaussées d’or rose 4N, et un modèle All-Black.  

Auteur
Anwar Korti