Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Parmigiani Pershing Tourbillon Samba Madeira

La collection Pershing, élégante et sportive, compte une nouvelle pièce exceptionnelle dans les rangs de la haute horlogerie. La Pershing Samba Madeira est la dernière création en date de Parmigiani Fleurier, elle célèbre le Brésil, ses couleurs vibrantes et le rythme endiablé de la Samba. Lorsqu’il s’agit de rendre un hommage à la tradition musicale d’un pays, la manufacture fleurisane ne se contente pas d’habiller un cadran de montre par quelques évocations furtives. Elle fait de la pièce toute entière un instrument. La Pershing Samba Madeira représente une guitare en gros plan, dont la rosace épouse exactement la cage du tourbillon. L’oscillation furieuse de cette haute complication anime la pièce, porte la guitare à la vie comme si elle s’était décidée à jouer un morceau sans fin. Le cadran est une marqueterie si minutieuse qu’il faudrait le scruter avec une loupe pour distinguer la nature hétérogène de cette fresque. Le travail de marqueterie est une technique ancestrale qui consiste à décalquer, découper puis assembler de minuscules segments de bois à la façon d’une mosaïque, afin d’aboutir à un décor bien précis. Tout est fait à la main et chaque segment du dessin a été préparé de façon unique – jusqu’aux 6 cordes de la guitare qui ne sont pas plus épaisses qu’un cheveu. En janvier 2013, Parmigiani Fleurier avait présenté deux tourbillons faisant le même éloge musical. La Tonda Woodrock et Tonda Woodstock – apologies de la musique rock anglosaxonne – représentaient toutes deux une guitare en marqueterie sur un fond de drapeau anglais et américain respectivement. Avec la Pershing Samba Madeira, c’est le Brésil qui est porté à l’honneur. Au second plan, derrière la guitare, on peut lire «Ordem e Progresso », la devise nationale du pays qui est représentée dans un globe parsemé d’étoiles, à l’instar du drapeau. On retrouve les couleurs nationales dominantes, le vert, le jaune, le bleu profond, qui balaient la fresque et se répercutent jusqu’au bracelet Hermès. Avec une réserve de marche de 192 heures, le calibre PF510 qui anime ce modèle unique se compose de plus de 237 composants, tous finis à la main dans la plus pure tradition de l’artisanat horloger. On peut admirer au dos du mouvement les anglages et délicates côtes de Genève qui ornent les ponts et parachèvent la bienfacture de la pièce. Le boîtier élégant en titane est éclairé par l’or rose 18 carats de la lunette et des index. La Pershing Samba Madeira est un modèle unique et se présente dans un écrin qui a été peint à la main aux couleurs du Brésil pour lui ressembler. Partenaire de la Confédération Brésilienne de Football depuis 2011 (CBF), Parmigiani Fleurier réaffirme par cette pièce d’exception le lien fort qui lie la marque au Brésil et qui noue les cultures par la musique.

Auteur
Anwar Korti