Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

MB&F et Alain Silberstein: HM2.2

Que se passe-t-il quand le maître incontesté de la couleur, le grand designer horloger français Alain Silberstein, est convié à laisser libre cours à son imagination sur la Horological Machine n°2 de MB&F ? Son étonnante intervention prend la forme d’un boîtier entièrement noir qui personnifie l’épurement et la retenue du Bauhaus. Appelé Horological Machine n°2.2, le nouveau modèle est affectueusement surnommé « la Black Box». Il sera édité dans une édition très limitée de huit montres. MB&F a vu le jour il y a quatre ans à l’initiative de Maximilian Büsser, l’ancien directeur général de Harry Winston Timepieces. La société se consacre à dessiner et à construire de petites séries de montres conceptuelles radicales en collaboration avec des professionnels talentueux. Le nouveau boîtier créé par Alain Silberstein recèle le même « moteur » révolutionnaire que la Horological Machine n°2, présentée en 2008. Il s’agit en effet du premier mouvement mécanique à associer une heure sautante instantanée, des minutes concentriques rétrogrades, une date rétrograde, la phase de lune à deux hémisphères et un remontage automatique. Un « .2 » fait toute la différence ! Alors que les deux cadrans en forme de hublot demeurent le centre d’intérêt – avec pour la première fois l’affichage de l’heure sautante dans une ouverture – la personnalité de la montre a changé du tout au tout. L’aspect futuriste de l’original s’est estompé. Alain Silberstein souhaitait que la Horological Machine n°2.2 associe la géométrie pure du Bauhaus avec le côté pratique des petites boîtes de caméras des années 1940. Le boîtier rectangulaire est sculpté dans un bloc de titane massif qui repose sur la structure originale. La construction en plusieurs couches donne à la montre son profil dynamique et technique. Mais la simplicité du boîtier n’est qu’apparente : comme un tailleur de diamant, Alain Silberstein travaille avec la lumière pour faire naître une interaction ludique entre surfaces mates et polies. Le boîtier en titane est recouvert d’un PVD contenant du silicium qui confère à la matière un contact doux et une couleur d’un noir intense. Les chiffres, les index et les aiguilles sont revêtus de Superluminova pour en faciliter la lecture dans l’obscurité. Chaque caractère sur les deux affichages est né de la main d’Alain Silberstein. Et même le visage de la lune s’inspire d’une bande dessinée emblématique de l’Art Nouveau. Le plaisir de travailler ensemble Les flancs du boîtier comportent les mots : « Le vrai bonheur est d’avoir sa passion pour métier ». La devise d’Alain Silberstein se reflète dans la philosophie de MB&F. Le designer souligne que l’aspect essentiel du projet résidait dans le plaisir de travailler ensemble, une affirmation confirmée par Maximilian Büsser : « Alain est un véritable artiste, mais il ne se prend jamais trop au sérieux. Il a conservé cet esprit d’enfance, une qualité que nous apprécions tout particulièrement chez MB&F ». Spécifications Techniques Mouvement: Fonctions conçues et développées par Jean-Marc Wiederrecht/Agenhor sur une base Girard-Perregaux. Balancier oscillant à 28,800 alternances/heure. Remontage automatique grâce à un rotor bilame “astero-hache” en or rose 22ct bleui Composants: 349, dont 44 rubis Fonctions: Cadran droite: Heure sautante et Minutes rétrogrades concentriques Cadran gauche: Phase de Lune et Date Rétrograde concentriques Boîte: Titane recouvert d’un traitement PVD contenant du silicium. Dimensions (sans couronne et attaches): 59mm x 38mm x 13mm Etanche à 30 mètres (3 ATM). Composants: 89 (boîte seule) Glaces saphir: Côté cadran : traité anti-reflet sur les deux faces. Côté fond : traité anti-reflet sur une face. Cadrans: Argentés Cuir et boucle: Bracelet en cuir noir pleine peau cousu main, avec boucle ardillon en titane. Ecrin: Coffret d’instrument en aluminium bouchonné et cuir noir, intégrant un thermomètre de précision Rüeger.

Auteur
Anwar Korti