Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Louis Vuitton Escale Worldtime

A l’heure où les frontières s’estompent, Louis Vuitton propose une interprétation inédite de la fonction «Worldtime» qui s’invite, de fait, aux poignets des globe-trotters et des hommes d’affaires amateurs de belle horlogerie et d’exclusivité. Un boîtier au passé historique Entièrement nouveau, le boîtier en or gris poli et satiné donne pourtant l’impression d’avoir toujours existé. Telle une mini-malle renfermant un précieux calibre, le boîtier reprend les coins des malles Vuitton et les transforme en cornes qui viennent protéger la boîte. Avec son diamètre de 41 mm pour 9,75 mm d’épaisseur, la montre se place idéalement sur le poignet. A cela vient s’ajouter la grande ouverture sur le cadran qu’autorise la fine lunette pour offrir une lisibilité parfaitement adaptée à la fonction « Worldtime ». Au dos de l’instrument, la qualité d’exécution est à l’unisson : le fond saphir dévoile un disque en aluminium couplé à une masse oscillante tournoyant autour d’un grand LV en verre dépoli. Un cadran aux couleurs du monde De tout temps, Louis Vuitton a offert aux clients la possibilité de personnaliser leurs malles par des bandes de couleurs, initiales, blasons et autres pictogrammes géométriques peints à la main. Cet univers coloré et ces personnalisations éclatantes ont servi d’inspiration pour la création du cadran de la montre Escale Worldtime. Faisant appel à la technique de la peinture miniature et utilisant de la peinture à l’huile, il faut 40 heures à l’artisan d’art pour réaliser un cadran dans l’atelier spécialement dédié à sa réalisation au sein de la manufacture la Fabrique du Temps Louis Vuitton. Et ce sont plus de 30 couleurs qui sont appliquées, une à une, au pinceau et par petites touches successives, avant de passer au séchage dans un four chauffé à 100 °C. Le résultat, captivant par l’éclat, le relief et les contrastes obtenus, est encore magnifié par l’effet visuel qui sépare la glace du cadran. C’est pourquoi d’ailleurs, le triangle noir surmonté d’une flèche jaune (seul élément fixe de ce cadran, permettant la lecture de l’heure et de la ville de référence) est posé directement sous la glace pour ne pas entraver le déplacement des disques mobiles. Une fonction « worldtime » inédite Trois disques mobiles distincts constituent le cadran. Réglables par la seule et unique couronne, ils sont synchronisés par un calibre automatique, développé et assemblé par la manufacture La Fabrique du Temps Louis Vuitton – A deux étages et en couleur, le grand disque extérieur porte les initiales des villes. Il tourne à la demande pour le réglage de la ville de référence, à positionner à midi au-dessus de la flèche jaune. – Celui du milieu, en rotation permanente, est divisé en deux demi-cercles blanc et noir pour faire la distinction entre les heures diurnes et nocturnes. – Au centre, le plus petit est également en rotation permanente et porte les chiffres des minutes soulignés par une minuterie précise et contrastée. L’indication des « Heures Universelles » sans aiguille est une interprétation horlogère inédite mise au point par les maîtres horlogers de La Fabrique du Temps Louis Vuitton. C’est aussi en quelque sorte la quintessence même d’une complication qui permet de connaître l’heure qu’il est instantanément dans les 24 fuseaux horaires définis par Sir Stanford Fleming et entérinés par la Conférence Internationale du Méridien qui s’est tenue à Washington en octobre 1884 fixant Greenwich comme méridien « zéro ». Ainsi, avec la montre Escale Worldtime, un simple coup d’œil sous les initiales d’une ville permet de savoir l’heure qu’il est dans le fuseau qu’elle représente. La lecture des minutes se faisant naturellement sous la flèche jaune pointant l’heure dans la ville de référence. Proposé sur un bracelet en alligator noir cousu main pourvu d’une boucle en or gris, la montre Escale Worldtime de Louis Vuitton est un garde-temps singulier. Au-delà de présenter une nouvelle interprétation mécanique de la complication horlogère « Worldtime », il offre aussi et surtout un tableau coloré et joyeux à tous ceux qui aiment conjuguer art de vivre et art de voyager.

Auteur
Anwar Korti