Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Le metier de bijoutier chaîniste

Qu’est ce qui fait qu’un garde-temps est une pièce d’exception ? Tous les passionnés d’horlogerie vous diront presque instinctivement que c’est le mouvement et l’exploit qui conduisent à sa conception qui font la différence. [caption id="" align="alignnone" width="600"] Piaget Limelight Gala Pièce Exceptionnelle[/caption] Prenons le temps d’y penser : que serait une montre sans le travail artistique qui permet d’en faire une œuvre d’art ? Pour certains, ceci n’est qu’un détail, peut-être même superflu. Or ce détail fait la différence. C’est cette valeur ajoutée qui fait de certains garde-temps de véritables bijoux, qu’on ne peut s’empêcher d’examiner sous toutes les coutures : le mouvement (lorsqu’il est visible), le cadran, le bracelet… Et surtout leurs décorations. Lors de ma dernière visite à la boutique Piaget, place Vendôme, j’ai eu l’occasion d’admirer de plus près deux magnifiques pièces : la Limelight Gala et la manchette Limelight couture précieuse. J’ai été émerveillée par le travail réalisé sur les bracelets et plus particulièrement, par celui de la seconde pièce, à la vue des mailles et leur aspect tricoté. Véritable preuve du savoir-faire des bijoutiers chaînistes qui requière une extrême patience, de l’habilité, de la précision, de la minutie et un sens de la perfection. [caption id="" align="alignnone" width="600"] Piaget Collection Couture Précieuse[/caption] De la patience, car il faut 1 à 2 semaines pour passer du dessin soumis par les designers à la réalisation du bracelet selon la dextérité, la maitrise du chaîniste et de la complexité de la pièce. Plusieurs étapes, mènent à ce résultat : en premier lieu, des fils de fer (gravés et lisses) sont enroulés autour de mandrins (préalablement habillés de papier) ce qui permettra de donner une forme identique à tous les maillons. Ensuite, Les mandrins sont mis dans un four afin de brûler le papier qui les recouvrait. De cette façon, la torsade d’or sera retirée aisément. Cette dernière sera sciée pour donner les maillons du bracelet qui seront articulés entre eux et assemblés par soudure. Le bracelet formé sera poli dans le moindre recoin, pour avoir une surface nette et sans aucun défaut. Enfin, le tout sera soudé au cadran. Vous vous en doutez : ce n’est pas aisé de manipuler ces fils d’or qui sont d’un diamètre assez petit et d’en faire ces maillons. Il faut avoir la main sure et le geste précis, que ce soit pour la découpe des mailles, leur articulation et alignement, ainsi que les soudures nécessaires à la fabrication du bracelet. Aucune étape n’est négligée, le rendu doit être parfait, ce qui exige de la part d’un bijoutier-chaîniste de l’application et de la minutie. [caption id="" align="alignnone" width="600"] Piaget Collection Couture Précieuse[/caption] N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à la manchette Limelight couture précieuse. Si vous n’êtes pas aussi fasciné que je le suis, nous serons néanmoins tous d’accord pour affirmer qu’il faut préserver ce métier en voie d’extinction qu’est celui de bijoutier chaîniste. [team title="Ihssane Korti" subtitle="" url="https://www.facebook.com/sun.korti" image="/uploads/199387_136027176466925_3733137_n.jpg"]Ihssane Korti est une adepte des montres féminines et joaillères. Responsable de la section femme, sa passion pour l'artisanat d'art est contagieuse...[/team]   

Auteur
Anwar Korti