Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Nombreux furent les esprits brillants qui se passionnèrent pour la recherche du mouvement perpétuel, d’un mécanisme qui, à partir d’une impulsion initiale, continuerait à fonctionner indéfiniment. Abraham-Louis Perrelet eut l’idée d’utiliser l’énergie dispensée par les mouvements naturels du porteur du garde-temps et mit ainsi au point, en 1777, la première montre automatique de l’histoire horlogère. En installant le mouvement au coeur de leurs projets de développement, les ingénieurs-horlogers Perrelet mirent au point ce qui allait devenir une des spécificités de l’industrie horlogère, le «Double Rotor». Le calibre Perrelet P-181 à remontage automatique, totalement exclusif, permet d’observer deux rotors, l’un côté cadran, l’autre côté mouvement. L’alliance des 2 rotors parfaitement synchronisés, alimente le barillet. Ainsi, le mécanisme dispose d’une source d’énergie continuelle et amplifiée. Le rotor situé côté cadran permet également un contrôle constant du bon fonctionnement du mouvement. Les boîtiers aux lignes fluides et dynamiques, en acier, en or ou en titane logent des cadrans épurés afin d’en faciliter la lecture et d’apprécier le motif central. Le Double Rotor devient mobile et tournoie autour de son axe au moindre mouvement. Porté au bras de son propriétaire cette spécificité acquiert toute sa valeur. Le calibre P-181 paraît sous un jour autant technologique, poétique que sportif ou classique, dépendamment que l’on aborde l’une ou l’autre des 4 familles réalisées sur la base du Double Rotor. La dernière-née est l’étonnante et ludique TURBINE. Certainement l’interprétation la plus dynamique du Double Rotor puisque celui-ci couvre l’intégralité du cadran. Ainsi, la Turbine, dont la conception est protégée, émerveille tout observateur en produisant, avec l’aide du sous-cadran, un spectaculaire effet d’optique. Un effet qui, sur ce modèle uniquement, est renforcé par la dissociation exceptionnelle des 2 rotors. En 2008, une envoûtante collection nommée DIAMOND FLOWER éclot. Une alliance originale de haute horlogerie et d’art joaillier où le Double Rotor fut inspiré par une fleur de lotus finement ciselée et sertie de pierres précieuses. Charme unique d’une technique au manège étincelant dont chaque femme rêverait d’en être l’instigatrice. Le DOUBLE ROTOR TITANE est une petite merveille qui se définit en un innovant mélange de matières empruntées à d’autres industries. Le boîtier en titane poli et poli-satiné loge un cadran en fibre de carbone, des chiffres luminescents et un Double Rotor supérieur taillé en titane. Pièce de caractère, elle séduit les esprits sportifs et passionnés de technologie. Pour les amateurs de garde-temps traditionnel, Perrelet compte une collection CLASSIQUE, où le Double Rotor se pare de sobriété et d’élégance. Le rotor se balançant côté cadran, finement décoré et anglé et de plus petite taille, permet à son observateur de ne rien perdre de la beauté de cette spécificité. Une subtile réalisation qui apprivoise la physique par ses qualités mécaniques. Sans doute cette spécialité offrira-t-elle à son heureux propriétaire ce sentiment d’échapper à l’apesanteur du quotidien.

Auteur
Anwar Korti