Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Le Bol d’Or Mirabaud présenté par Corum revêt le fuchsia

Dimanche 13 juin 2010, 02h49, le D35 Ladycat franchit la ligne d’arrivée après 16h49 de navigation. Se positionnant comme le premier équipage majoritairement féminin, le bateau de Dona Bertarelli entre dans la légende, en remportant la plus mythique des régates lémaniques. En sa qualité de presenting sponsor, la Maison CORUM a vu ses couleurs portées par l’ensemble de la flotte tout au long de ce week-end. Si le vent était le principal absent de cette 72ème édition, la motivation et la passion des 517 bateaux présents sur la ligne de départ n’ont quant à elles pas fait défaut. Samedi, 12 juin 2010, 10h00 Le coup de canon retentit dans la rade de Genève et annonce ainsi le départ de la 72ème édition du Bol d’Or Mirabaud présenté par Corum. Plus de 3'000 participants prêts à en découdre se sont pressés pour creuser l’écart. Avec une ligne réservée aux multicoques positionnée très proche de la côte française, les onze Décision 35 ont de la peine à s’en dégager. Seul Ladycat de Dona Bertarelli réussit à gonfler son gennaker au top départ et choisit le centre du lac, prenant ainsi le contre-pied des autres concurrents qui privilégient la côte française. Ce n’est qu’au large de Versoix que Ladycat distance les premiers monocoques. Derrière, Nickel, Banque Populaire et Zebra 7 se relayent à la troisième position des M1. En tête à la Barge du Bouveret, Ladycat, barré par Dona Bertarelli renforce son avance et scelle à ce moment-là, sans le savoir, l’issue de la course. Société Nautique de Genève

  • 2h49 (16h49’57’’): Arrivée de Ladycat. Composé de Dona Bertarelli à la barre, Emmanuelle Rol, Elodie-Jane Mettraux, Justine Mettraux, Morgane Gautier, Christian Wahl et Arnaud Gavairon, l’équipage décroche le podium toutes catégories confondues.
  • 4h33 (18h33’17’’): Banque populaire barré par Pascal Bidégorry passe la ligne d’arrivée en 2ème position
  • 4h45(18h45’22’’):  Arrivée du premier M2, Safram, barré par Yann Guichard.
  • 7h08 (21h08’52’’): Arrivée du D35 Okalys-Corum, barré par Nicolas Grange & Loïck Peyron.
  • 7h35 (21h35’’19):  Psaros 40 Oyster Funds, barré par Mr. Boaron premier monocoque qui en croisant la ligne d’arrivée, remporte ainsi le Bol de Vermeil.
  • 18h30: Remise des prix
Antonio Calce, CEO de Corum, remet l’édition limitée Admiral’s Cup Chronographe 48 Bol d’Or Mirabaud présenté par Corum à Dona Bertarelli, propriétaire et barreuse du D35 Ladycat ainsi qu’au vainqueur du Bol Vermeil, le Psaros 40 Oyster Funds. Dona Bertarelli a déclaré: «C’était très serein à bord. Nous ne nous sommes jamais arrêtés, nous étions bien réglés. Nous avons toujours tiré les bons bords. Les M2, c’était difficile ; on a travaillé, travaillé, travaillé.» Antonio Calce, CEO de Corum, a déclaré : « Associer le nom de Corum à cette mythique et prestigieuse régate renforce l’attachement historique de notre Maison à l’univers de la voile. Ce sont les valeurs de la course tels que l’engagement, la persévérance et la passion que nous partageons avec tous ses marins qu’ils soient professionnels ou amateurs. Si cette 72ème édition n’a pas vu le team Okalys-Corum décrocher sa 3ème victoire après celles de 2005 et 2007, l’histoire de la course demeure marquée du sceau de Corum, puisque le record dans la catégorie monocoque (Bol de Vermeil) est toujours détenu par le bateau Corum et ce depuis 1994. Je tiens à féliciter le team Ladycat qui inscrit son nom dans l’histoire de cette course mythique et qui démontre qu’aujourd’hui c’est le savoir-faire et la tactique qui priment. » Nicolas Grange, propriétaire et barreur du D35 Okalys-Corum a ajouté : « C’était un Bol d’or difficile, nous n’avons pas été très inspirés et nous avons eu de la peine à rejoindre la tête de la course. Nous avons passé une grande partie de la course à courir devant le groupe de tête pour ensuite se faire dépasser par une bonne partie du 2ème groupe devant Evian. Nous avons terminé la course au petit matin après une nuit relativement froide et pluvieuse. Mais on garde la foi. C’est une alchimie qui requiert : bonne tactique, bon bateau, bonne équipe et de la chance. La chance nous a manqué sur cette édition. La voile mais surtout le Bol d’Or Mirabaud présenté par Corum forcent l’humilité. Depuis que les Décisions 35 existent, il y a eu 7 éditions du Bol d’Or en Décision 35 et 6 vainqueurs différents, nous avons été les seuls jusqu’ici à faire le doublé. Cela confirme que la course est toujours très ouverte à chaque édition. »

Auteur
Anwar Korti