Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

L'avis de Denis: La petite seconde

Il y a des complications présentes dans toute collection de montres qui se respecte. La petite seconde n'est pas une complication en soi, mais son efficacité esthétique est incontestable. Fleuron des montres classiques et intemporelles, elle permet de concevoir un cadran sobre et de proposer une lisibilité optimale de l'heure. Présente majoritairement à 6h ou 9h sur le cadran, elle existe néanmoins sous d'autres formes au gré des envies des maisons horlogères. Nous avons sélectionné trois modèles de petites secondes pour les soumettre à l'avis expert de Denis Asch, fondateur de l'Heure AscH, la célèbre boutique basée à Genève. H.Moser Mayu Marrone Ce modèle masculin est doté d'un boîtier au diamètre tout à fait raisonnable (moins de 39 mm) et élégant, à une époque où les diamètres tendent à la démesure. Cette boîte se décline uniquement avec des métaux précieux, tel que le palladium, et cela de façon tout à fait inédite : sur la carrure, le boîtier est à la fois poli sur une surface convexe et brossé sur une surface plane. Il y apparaît une liaison parfaite entre les deux surfaces. À ma connaissance, ce type de finition sur les boîtiers n’a jamais été réalisé pour l’horlogerie moderne. Il s’agit ici d’une belle prouesse technique, chaque type de surface s'exprimant sans empiéter sur l’autre. Le cadran, quant à lui, se décline en couleurs chaudes et élégantes, presque intemporelles, et ne suit aucune tendance, telle que la couleur orange, par exemple. Le cadran est définitivement sobre et épuré. La lecture de la réserve de marche se situe sur le fond du boitier, du côté mouvement. La couronne a une bonne prise en main, ce qui est important pour un mouvement voué à être remonté régulièrement. Les finitions du mouvement manufacturé, enfin, sont dignes des plus grandes maisons. Elles se retrouvent notamment sur l’anglage et la terminaison des platines. L’échappement Moser à ancre en or, la roue d’ancre en or, le spiral Straumann, ainsi que les dentures « Moser », sont des exclusivités H. Moser & Cie brevetées internationalement. Les organes réglants, ainsi que toutes les exclusivités techniques propres aux montres  H. Moser & Cie, nécessiteraient à elles seules un article à part entière. La réserve de marche de 80 heures est tout à fait respectable pour un mouvement à remontage manuel. Petit détail : La fréquence de 2,5 Hz (18000 alternances par heure), permet une meilleure vision des oscillations du balancier. Au-delà de cette fréquence, l’œil ne peut plus percevoir et admirer son mouvement. F.P. Journe Chronomètre Bleu Le boîtier de ce modèle est déjà une révolution esthétique et technique. Le tantale est généralement utilisé en électronique - car très bon conducteur de chaleur et d’électricité -, ainsi qu'en chirurgie - car anticorrosif -, mais paradoxalement à dose chirurgicale en horlogerie. Sa matière est très dure et presque aussi lourde que l’or. Les marques candidates à travailler ce matériau sont trop peu nombreuses, car le tantale est un réel cauchemar pour les fabricants de boîtiers, ne serait-ce que pour la fabrication des outils de coupe. A ma connaissance, Audemars Piguet fut une des premières marques à oser s’attaquer à cette matière pour ses « Royal Oak » dans les années 80. Le résultat est surprenant. Sa couleur est unique (gris bleu) et le poids important de la boîte sera très apprécié des nombreux collectionneurs qui aiment sentir la montre à leur poignet. C'est une particularité que seuls l’or et le platine pouvaient offrir jusque là. Cette seule prouesse ne suffisant pas, cette boîte est également polie par sablage et est aussi la plus fine des trois modèles présent ici. Son mouvement en or rend les finitions du mouvement encore plus éclatantes. La manufacture Journe est la seule au monde à utiliser de l’or pur pour ses mouvements. En ce qui concerne le mouvement, le deux barillets permettent une réserve de marche de 56 heures. Il s’agit d’une réserve de marche classique pour de nombreux mouvements à remontage manuel, qui pourrait être insuffisante aux yeux des collectionneurs qui affectionnent les montres manuelles. Cependant chacun d'entre nous sait que Monsieur Journe propose de nombreux mouvements manuels avec une autonomie plus importante. La multiplication des barillets en parallèle est souvent proposée dans l’horlogerie, non pas pour augmenter la réserve de marche, mais pour fournir une force stable à l’échappement et au spiral, et ainsi améliorer le réglage tout au long de la marche. La couleur du cadran est en parfaite harmonie avec la couleur du boitier. Sa lisibilité est parfaite avec ses aiguilles de couleur crème. Laurent Ferrier Galet Classic Tourbillon Double spiral La petite seconde se trouve ici sur l’axe du tourbillon et effectue donc un tour par minute. C'est l'un des rares modèles où le tourbillon est caché et très peu de marques se permettent cette audace. On le montre dans la majorité des cas pour son aspect esthétique, mais pour des raisons techniques (lubrifiants), il est plus logique de le protéger de la lumière. On ne renie pas aussi facilement plusieurs décennies passées chez Patek Philippe, ce somptueux résultat en est la preuve. D'un point de vue historique, une des premières raisons d'A.L.Breguet à l’époque où il construisit son premier tourbillon fut la tribologie (étude des frottements), et non la chronométrie. Les huiles devaient alors être mieux distribuées. J'ajoute que peu d’artisans savent maîtriser l’art de l'émaillage «grand feu». Le cadran, peint et fini à la main, doit respecter plusieurs étapes de cuisson afin de vitrifier l’émail et figer la couleur. C'est grâce à ce long et complexe processus que les couleurs deviennent  inaltérables au temps et à la lumière. Cet art est ici présenté dans son expression la plus pure. Hormis les finitions du mouvement de haute voltige qu'offrent les anglages et les polissages, le clou du spectacle réside dans l’organe réglant à double spiral opposé. Le spiral n’étant - par définition - pas un cercle parfait, il est déséquilibré par essence. Cette opposition des deux spiraux permet d’annuler ces contraintes et d'offrir de meilleurs résultats chronométriques. Une vraie prouesse horlogère ! Il est d'ailleurs à noter que le double spiral de Laurent Ferrier est fabriqué en interne chez H.Moser et équipe la collection de ces derniers. Ce qui rassemble les 3 pièces :

  • Une mouvement manufacturé.
  • Une qualité de finition exceptionnelle
  • Le remontage manuel
  • Une bonne lisibilité
  • La finesse de la boîte.
Définition : Petite Seconde Indication des secondes dans un petit cadran, autre que le cadran principal. Les petites secondes permettent la fabrication de boîtes et de verres plus fins. La petite seconde se trouvera sur l’axe de la roue de seconde, donc pas toujours au gré des maisons horlogères.

Auteur
Anwar Korti