Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Karsten Frasdorf le fondateur de la Fabrication De Montres Normandes

Karsten Frasdorf, fondateur et propriétaire de Fabrication de Montres Normandes, contrairement à l'habitude préfère prendre du recul et laisser au premier plan ses mouvements s'exprimer. Une expression artistique d'abord par la finition extrême de ses calibres, philosophique ensuite, comme pour nous rappeler que notre cher globe n'arrête jamais ses mouvements de rotation, il offre un balancier surdimensionné à ses calibres. Par sa discrétion ce maitre horloger pousse autrui au questionnement et il nous a paru inévitable de nous entretenir avec lui. Tendance Horlogerie: Quelle fut votre formation horlogère? Karsten Frasdorf: Comme vous le savez je suis de nationalité allemande, j'ai donc passé ma jeunesse en Allemagne ou j'ai effectué mon apprentissage. N'étant pas très sensible à l'enseignement classique j'ai suivit les années obligatoires avant de me redirigé par hasard dans une formation horlogère. Tendance Horlogerie: Pourquoi avez vous crée FDMN? Karsten Frasdorf: Cela est assez simple à expliquer, sur le marché horloger à l'époque on ne trouvait pas de mouvements comme je les conçoit, le principe reposant sur un mouvement ou la technique est visible afin que les passionnés puissent réellement s'imprégner du fonctionnement d'un mouvement horloger. Ceci me tenait alors vraiment à cœur, j'ai donc décidé de me lancer dans l'aventure. Tendance Horlogerie: Pourquoi avoir choisit la Normandie? Karsten Frasdorf: Parce que j'aime la Normandie ainsi que les normands, bien que beaucoup de personnes pensent qu'en Normandie on ne fabrique que du Camembert, c'est un choix de cœur. Mais cette région offre également comme avantage sa proximité avec Paris. Tendance Horlogerie: Comment concevez vous l'horlogerie? Karsten Frasdorf: L'horlogerie est mon métier, j'adore mon métier, j'aime sa diversité. Il y a des montres très contemporaines, mais cela ne m'empêche pas de les apprécier. D'autres encore se détachent totalement de mon interprétation. Certainement personnes pensent qu'il y a beaucoup trop de marques horlogères, je ne suis pas de cet avis, après tout si les marques ainsi que les clients y trouvent leurs bonheurs respectifs, pourquoi pas n'est-ce-pas? Tendance Horlogerie: Pour vous quels sont les bases d'une manufacture? Karsten Frasdorf: Développer complètement les calibres « in-house » me semble primordial pour une manufacture, sans citer de noms, on ne peut pas s'auto-proclamer comme manufacture en ayant seulement commandé des mouvements pour ensuite y apposer un sigle. Ma vision d'horloger m'impose de caractériser un mouvement de manufacture comme un mouvement de très haute qualité. A mon époque cela ne concernait pas les mouvements industrialisés et produits en très grande quantité. Tendance Horlogerie: Parlez nous de l'échappement à force constante? Karsten Frasdorf: Ce mouvement est basé sur une technique de Xavier Theurillat, dont on retrouve l'application en météorologie, que j'ai miniaturisé puis adapté à son utilisation finale. Il faut une amplitude stable pour avoir une bonne chronométrie, les montres automatiques proposent cette stabilité mais la masse oscillante couvre le mouvement et sa technique. J'ai donc développé ce calibre manuel dans un esprit de recherche esthétique tout en répondant aux critères techniques de précisions horlogères. Tendance Horlogerie: Des marques intéressées? Karsten Frasdorf: Oui! Tendance Horlogerie: Des noms? Karsten Frasdorf: Non! Tendance Horlogerie: La création d'une collection de gardes-temps FDMN vous tente-t-elle? Karsten Frasdorf: C'est une question qui me taraude depuis quelques mois, mais il n'y a pas de décision pour le moment. Je pensai qu'il était clair que nous fabriquions uniquement des mouvements que nous présentions dans un boitier, mais de plus en plus de personnes s'intéresse à FDMN en tant que fabrique de pièces horlogères.

Auteur
Anwar Korti