Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Jaeger LeCoultre Atmos Marqueterie Paille

Depuis plus de huit décennies, la pendule Atmos fascine les passionnés d’horlogerie par son principe de fonctionnement unique. Mis au point dans les ateliers de la Manufacture à l’époque florissante de l’Art déco, son mouvement presque perpétuel demeure inégalé à ce jour. Il indique imperturbablement le passage des heures et des minutes, sans jamais requérir un approvisionnement externe en énergie. Depuis plusieurs années, la Manufacture associe ce prodige mécanique à des créations réalisées par des artisans d’art et des artistes contemporains. En 2011, l’Atmos célèbre la Marqueterie Paille, une technique de décoration ancestrale remise à l’honneur par les architectes d’intérieur au cours des années 1930. Le cabinet transparent de l’Atmos Marqueterie Paille apparaît comme par enchantement à l’ouverture d’un coffret délicatement incrusté de brins de paille. Ce modèle exclusif, qui affiche également le mois et la phase de lune, sera édité dans une série strictement limitée de 28 exemplaires. Un artisanat d’art séculaire La marqueterie paille a connu ses heures de gloire au XVIIIe siècle alors que les cours royales et les nobles familles faisaient décorer des meubles ou des parois selon cette technique maîtrisée par de rares artisans et de moniales recluses dans leurs couvents. Elle repose sur le même principe que la marqueterie en remplaçant les incrustations de bois par des applications de paille. Quelques décennies plus tard, l’essor du commerce maritime international accrut rapidement la disponibilité en bois exotiques qui furent dès lors l’objet de toutes les convoitises. Les ouvrages incrustés d’ébène ou de myrte firent bientôt oublier les chaumes de l’Ancien Régime. Ce n’est qu’avec la floraison de l’Art déco, au cours du premier quart du XXe siècle, que divers créateurs et architectes d’intérieur ressuscitèrent ce savoir-faire qu’ils remirent au goût du jour pour confectionner des meubles ou des paravents et utilisèrent même pour embellir les salons de prestigieux paquebots transatlantiques. Les bouleversements consécutifs à la seconde guerre mondiale firent entrer l’humanité dans un monde neuf marqué par le progrès technique et l’apparition de nouveaux matériaux. La marqueterie paille disparut du devant de la scène. Aujourd’hui, Jaeger-LeCoultre redécouvre cet artisanat presque oublié en associant sa pendule icône à cette technique encore cultivée par un artisan talentueux, toujours en mesure de maîtriser les gestes traditionnels qui consistent à fendre un brin de paille d’avoine ou de blé, à le tremper dans l’eau et à le repasser au fer chaud. Il sera ensuite appliqué dans son état naturel sur des surfaces qui prennent des teintes chaleureuses, du jaune doré au brun intense, ou coloré pour élargir la palette des nuances. A l’image des meubles à secret en vogue dans les cours européennes au XVIIIe siècle, la pendule Atmos Marqueterie Paille ne dévoile sa véritable nature qu’au moment de presser sur un bouton afin d’ouvrir le coffret incrusté pour laisser apparaître une mécanique céleste. La pendule au mouvement presque perpétuel Fruit de l’inventivité de l’ingénieur neuchâtelois Jean-Léon Reutter, la pendule Atmos a vu le jour dans les laboratoires de la Manufacture. Comme toutes les grandes inventions, son mouvement presque perpétuel repose sur un principe d’une simplicité géniale. Une capsule contenant un mélange de gaz réagit aux différences de température en se contractant ou en se dilatant. Ce déplacement constant remonte continuellement le ressort d’entraînement de la pendule qui vit ainsi, au sens premier, de l’air du temps. Inlassablement perfectionné, le mouvement est doté d’un balancier annulaire qui oscille majestueusement une fois par minute. Grâce à cette extrême parcimonie en énergie, un écart d’un degré suffit pour assurer le fonctionnement de la pendule Atmos pendant 48 heures. Ecologique avant l’heure, la pendule emblématique de Jaeger-LeCoultre met aujourd’hui à l’honneur un matériau naturel abondant sous nos latitudes. La pendule Atmos Marqueterie Paille présente un visage caractéristique, inspiré par les anciens régulateurs avec un petit cadran pour les heures et un grand cadran pour les minutes. Hormis le mois, elle indique également la phase de lune avec une précision tellequ’elle ne connaît qu’un seul jour de décalage tous les 3821 ans. Les cadrans argentés comportent des incrustations métalliques recouvertes de PVD noir alors que le cabinet intérieur, tout en verre, se caractérise par son absolue transparence. Pièce de collection, la pendule Atmos Marqueterie Paille est une oeuvre d’art plastique qui dissimule un chef-d’oeuvre de mécanique horlogère. Son raffinement plonge ses racines dans des périodes historiques qui ont façonné notre présent alors que sa marche inaltérable nous projette dans des dimensions temporelles si lointaines qu’elles recèlent une part d’infini. Mouvement: • mécanique, quasi perpétuel, Calibre Jaeger-LeCoultre 582, manufacturé, assemblé et décoréà la main • balancier annulaire, période d’oscillation de 60 secondes • 386 pièces • 30 rubis Fonctions: • heures, minutes • indication 24 heures • indication de la phase de lune perpétuelle (1 jour de décalage tous les 3'821 ans) Cadran: • argenté brossé et PVD noir Cabinet: • composé de marqueterie de paille véritable • cabinet intérieur rhodié et en cristal de verre • socle et pieds rhodiés • porte en cristal de verre Dimensions: • 321 x 171 x 257 Référence: • Q555 63 02

Auteur
Anwar Korti