Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

IWC Ingenieur Tourbillon Force Constante

Avec l’impressionnante IWC Ingenieur Tourbillon Force Constante, la manufacture horlogère suisse IWC Schaffhausen s’affiche en tête du «championnat du monde des constructeurs» de la Haute Horlogerie. Pour assurer une extrême régularité de marche, les horlogers ont intégré le mécanisme à force constante breveté dans un tourbillon – une véritable prouesse d’ingénierie. La Haute Horlogerie et la compétition de Formule 1™ ont un point commun: c’est seulement en ajustant parfaitement chacun des composants par rapport aux autres qu’il est possible de tirer le maximum de la technologie. La performance des bolides en dépend, sur le circuit comme au poignet. Si les moteurs V8 sont conçus pour des accélérations soudaines et des freinages brusques, le remontage manuel d’une montre-bracelet mécanique doit pouvoir garantir une force qui soit la plus constante possible pendant toute la durée de marche. Dans un mouvement à remontage manuel usuel, la tension du ressort de remontoir étant plus forte en début de course que vers la fin, la force d’entraînement varie constamment. Une équipe IWC composée d’ingénieurs, d’horlogers et de designers a cherché pendant dix ans à relever le défi que posait ce problème. Ils ont trouvé la solution en intégrant un mécanisme à force constante dans un tourbillon. Avec l’Ingenieur Tourbillon Force Constante dans un boîtier en platine et en céramique (réf. IW590001), ce développement d’IWC fait sa première apparition en 2013 dans la famille des montres Ingenieur. LE TOURBILLON À FORCE CONSTANTE – PIÈCE MAÎTRESSE DE LA MONTRE À «9 heures», le spectaculaire tourbillon à force constante dévoile sa construction étagée. Pouvoir admirer l’orchestration complexe des ressorts, des roues et des ancres est un plaisir exceptionnel pour les connaisseurs de mécanique de précision. L’imposant pont de tourbillon noir est pourvu d’une échelle graduée permettant de lire les secondes et, tout comme les vis noires, souligne le look technique du cadran. Le contraste que forme l’éclat doré du minuscule balancier en Glucydur®* avec microréglage par excentrique sur les bras du balancier n’en est que plus séduisant. Une fois par minute, le tourbillon tourne sur lui-même afin de contrebalancer le déséquilibre du balancier dû à la gravitation terrestre, susceptible de nuire à la précision de marche. Au coeur du tourbillon, on reconnaît le mécanisme à force constante, la pièce maîtresse de la montre. En désengrenant préalablement l’échappement du rouage, ce mécanisme raffiné assure que l’amplitude des oscillations du balancier soit absolument constante, une condition indispensable à la précision de marche. La force d’entraînement est alors stockée dans le ressort spiral et transmise à la roue d’ancre. Au cours de ce processus, le ressort spiral se tend une fois par seconde, faisant avancer l’aiguilledans le tourbillon par paliers d’une seconde. Toutes les cinq alternances du balancier, la roue d’arrêt et la cage du tourbillon sont elles aussi libérées. La roue d’arrêt tourne, provoquant la rotation de la cage du tourbillon, ce qui permetau ressort spiral de se tendre à nouveau. Après deux jours environ, le mode normal prend le pas sur le mode de force constante: l’aiguille des secondes avance alors par sauts d’un cinquième de seconde. Le tourbillon à force constante garantit une marche régulière et précise pendant au moins 48 heures. DES TOTALISEURS FAÇON INSTRUMENTS DE BORD Grâce à la puissance de deux barillets, le mouvement de base IWC calibre 94800 à remontage manuel, nouvellement développé, assure le couple maximum requis pour entraîner le tourbillon à force constante. De plus, il fournit l’énergie nécessaire au module des phases de lune. Caractéristique d’IWC, l’affichage des doubles phases de lune pour l’hémisphère nord et l’hémisphère sud se présente sous un nouveau design. Si son emplacement, à droite en haut du cadran, est déjà surprenant, la représentation quasiréaliste du satellite de la Terre l’est encore davantage. Grâce à un procédé laser 3D spécial, même de minuscules cratères ont pu être reproduits sur sa surface. L’affichage compte à rebours sur le cercle extérieur du totaliseur indiquele nombre de jours restants jusqu’à la prochaine pleine lune. Une nouveauté chez IWC: l’affichage rétrograde de la réserve de marche situé entre «4» et «5 heures», où une aiguille triangulaire, conçue pour ne jamais cacher le logo IWC pendant les 96 heures de durée de marche, signale la quantité d’énergie à disposition avant qu’un nouveau remontage ne soit nécessaire. Les trois totaliseurs intégrés dans la lunette s’inspirent de l’agencement technique des tableaux de bord et soulignent le caractère sport de la montre. Le look technique est rehaussé par les nuances noires du cadran, les garnitures en céramique high-tech et la protection imposante de la couronne en platine. Sur le cercle intérieur, on retrouve le dessin traditionnel que formentles i majuscules encastrés, avec empattements longs. Cette lettre renvoie à l’appellation Ingenieur et confère au relief une profondeur particulière. COUP D’OEIL DANS LE «BLOC MOTEUR» Lorsque l’on regarde l’Ingenieur Tourbillon Force Constante du côté du mouvement, c’est comme si on avait devant soi le bloc moteur d’une voiture de sport. Faisant pendant aux perforations de la lunette côté face, cinq vis en titane à tête en céramique fixent la monture du verre saphir au boîtier. Sur la platine, l’alternance de surfaces brillantes et satinées et de bords polis évoque un groupe moteur haute performance de Formule 1™. Des ouvertures permettent de voir les roues dentées qui s’engrènent et les détails techniques gravés – tous les éléments sont assortis les uns aux autres et mettent en avant la puissance et le dynamisme.

Auteur
Anwar Korti