Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Horlogerie suisse en octobre 2009

Le mois d'octobre n'a pas donné de signe clair de changement de tendance pour les exportations horlogères suisses. Leur valeur s'est établie à 1,3 milliard de francs, soit 22,7% de moins qu'en octobre 2008. Sur les dix premiers mois de l'année, le recul est resté stable, à -25,5%. Les exportations de montres-bracelets en or et plaquées or ont vu leur valeur diminuer plus fortement que la moyenne. Les produits en acier ont permis de redresser légèrement cette forte baisse. Le meilleur résultat a été enregistré par les garde-temps bimétalliques, qui ont néanmoins reculé de plus de 10%. Le nombre de pièces exportées a fléchi de 820'000 unités en octobre. Les montres-bracelets de moins de 200 francs ont vu leurs volumes reculer fortement en octobre (-37,2%), donnant le ton pour l'ensemble de la branche. Le segment 200-500 francs n'a que faiblement diminué, de l'ordre de 5%. Prolongeant leur tendance des mois précédents, les garde-temps de plus de 500 francs ont affiché un recul de 23,2% en valeur. Les principaux marchés de l'horlogerie suisse n'ont globalement pas connu de grands changements de tendance. Il faut toutefois relever le bon résultat de Singapour, qui s'est classé cinquième en octobre. D'autres débouchés d'Asie, comme Taïwan ou la Corée du Sud, ont présenté une valeur mensuelle en croissance. Il est encore trop tôt pour y voir une indication significative, mais le mois d'octobre a compté plus de pays en hausse qu'au cours des mois précédents. Il s'agit cependant de petits marchés.

Auteur
Anwar Korti