Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Horlogerie suisse en mai 2010

L'horlogerie suisse semble avoir trouvé sa vitesse de croisière durant le printemps. La valeur des exportations du mois de mai a enregistré une croissance proche de la moyenne des quatre premiers mois de 2010. Elle a progressé de 13,0%, pour atteindre un niveau de 1,2 milliard de francs. Cette hausse à deux chiffres a encore contribué à redresser nettement la moyenne mobile sur douze mois, qui devrait retrouver le chemin de la croissance vers la fin de l'été. La plupart des matières ont affiché une progression en valeur. Les montres bimétalliques ont apporté un fort soutien à la croissance générale. Elles ont également connu une nette hausse en nombre de pièces, moins forte toutefois que la catégorie des autres matières. En mai, la branche a ainsi exporté 200'000 unités de plus que l'année passée. Les montres-bracelets entre 200 et 500 francs (prix export) ont connu la plus forte hausse du mois de mai, supérieure à 30%. Les segments 0-200 et 500-3'000 francs ont présenté une croissance similaire, légèrement inférieure à 10%. Les garde-temps de plus de 3'000 francs ont continué de combler leur retard du début de l'année. Leur valeur a augmenté de 14,2% et leur nombre de pièces de 23,7%. Les principaux marchés ont réalisé une croissance en mai. Hong Kong s'est maintenu à son niveau de forte hausse. Les Etats-Unis ont poursuivi leur redressement progressif. La France, troisième, et l'Italie, cinquième, ont affiché de faibles progressions, tandis que l'Allemagne, huitième, a nettement reculé (-24,0%). Faisant preuve d'un dynamisme toujours aussi soutenu, la Chine a doublé son résultat de mai 2009. Elle représente actuellement le troisième débouché sur les cinq premiers mois de l'année. Après de fortes hausses en début d'année, Singapour a retrouvé une croissance plus mesurée, inférieure à la moyenne. source: www.fhs.ch

Auteur
Anwar Korti