Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Horlogerie suisse en avril 2010

Les exportations horlogères en avril ont retrouvé leur niveau de 2007. Elles ont affiché une valeur de 1,2 milliard de francs, soit 11,5% de plus qu'en avril 2009. Cette nette croissance s'inscrit un peu en dessous de la moyenne du premier trimestre. Sur les quatre premiers mois de l'année, la branche a ainsi enregistré une progression de 16,4% par rapport à 2009. La hausse de la valeur a été principalement soutenue par les montres bimétalliques, qui ont vu leur résultat croître de 82,9% en avril. La plupart des autres matières se sont situées en dessous de la moyenne. En nombre de pièces, les garde-temps bimétalliques ont également fortement progressé. Les contributions absolues les plus significatives ont été apportées par la catégorie des autres matières et l'acier. La croissance de la valeur en avril s'est montrée très homogène entre les différents segments de prix, qui ont tous affiché une hausse comprise entre 10,5% et 12,7%. L'augmentation de nombre de pièces exportées a surtout été due aux montres-bracelets de moins de 200 francs (prix export), qui ont réalisé la plus forte progression relative (+22,1%) et absolue (+230'000 unités). Les autres gammes de prix ont également connu une croissance à deux chiffres, à l'exception de la catégorie 500-3'000 francs, dont les volumes sont restés identiques à avril 2009. La plupart des marchés ont poursuivi leur redressement, à des rythmes différents. Hong Kong est resté très dynamique pour les horlogers suisses. Après une très forte croissance en mars, les Etats-Unis ont enregistré une légère hausse en avril. Alors que la France et l'Italie ont réalisé une progression, l'Allemagne a nettement reculé. La Chine s'est clairement distinguée par un taux de variation particulièrement élevé, confirmant son rôle de numéro un en termes de croissance depuis le début de l'année. La croissance de la valeur en avril s'est montrée très homogène entre les différents segments de prix, qui ont tous affiché une hausse comprise entre 10,5% et 12,7%. L'augmentation de nombre de pièces exportées a surtout été due aux montres-bracelets de moins de 200 francs (prix export), qui ont réalisé la plus forte progression relative (+22,1%) et absolue (+230'000 unités). Les autres gammes de prix ont également connu une croissance à deux chiffres, à l'exception de la catégorie 500-3'000 francs, dont les volumes sont restés identiques à avril 2009.La plupart des marchés ont poursuivi leur redressement, à des rythmes différents. Hong Kong est resté très dynamique pour les horlogers suisses. Après une très forte croissance en mars, les Etats-Unis ont enregistré une légère hausse en avril. Alors que la France et l'Italie ont réalisé une progression, l'Allemagne a nettement reculé. La Chine s'est clairement distinguée par un taux de variation particulièrement élevé, confirmant son rôle de numéro un en termes de croissance depuis le début de l'année. source: www.fhs.ch

Auteur
Anwar Korti