Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Histoire de la marque Epos

[caption id="attachment_8326" align="alignleft" width="283" caption="James Aubert"][/caption] Les racines d’EPOS remontent aussi loin que 1925. C’est l’année ou James Aubert a décidé de créer sa compagnie de montres à la Vallée de Joux, un endroit reconnu comme le centre de l’horlogerie mécanique de qualité. James Aubert était un constructeur horloger doublé d’un grand enthousiaste, qui dédia sa vie à l’invention et la mise au point de mécanismes horlogers. En sa qualité de maître horloger, James Aubert se consacra plus particulièrement aux développements techniques des chronographes et des répétitions minute. Avant de développer ce talent, il en avait acquis les bases auprès de la manufacture «Valjoux» et «Landeron». Dans la pure tradition horlogère, il transmit son savoir-faire à son neveu Jean Aubert et son beau-fils Jean Fillon. Aujourd’hui encore, Jean Fillon sert d’ingénieur auprès d’EPOS. C’est dans son atelier qu’ont vu le jour la plupart des développements particuliers de montres compliquées EPOS. Pour n’en citer que quelques uns, il s’agit de l’heure sautante, la réserve de marche, le régulateur, le régulateur avec phases de lune ou encore la grande date. La suprématie de l’horlogerie suisse était menacée au début des années 1980. Une époque, à laquelle la nouvelle technologie du quartz allait complètement changer le visage de l’industrie. Quasiment aucun fabricant d’horlogerie traditionnelle ne voulait alors produire des garde-temps mécaniques, à l’exception de quelques rares marques de haut-de-gamme. Peter Hofer faisait partie des quelques-uns qui voulaient encore croire au futur de la montre mécanique. En 1983, Peter Hofer et sa femme Erna décidaient de matérialiser cette vision à travers la création de leur compagnie: Montres EPOS SA. Leur plus grand capital était leur passion des montres mécaniques, ainsi qu’une fantastique connaissance de la branche.   Peter Hofer Ses contacts personnels auprès des ateliers horlogers du Jura et de la Vallée de Joux allaient rapidement permettre à Peter Hofer de développer sa marque. Dès le début, il était clair qu’EPOS serait une marque de montres mécaniques, avec un accent particulier pour les complications traditionnelles de l’horlogerie. Durant 20 ans, Peter Hofer allait être fidèle à sa vision, développant de magnifiques collections qui incorporaient de fascinants mécanismes, et ce toujours en étroite collaboration avec Jean Fillon. En 2002, Peter Hofer se mit à la recherche d’un nouveau partenaire qui partagerait son enthousiasme. Il allait vite le trouver auprès d’un couple aux multiples atouts: Ursula Forster, membre d’une famille horlogère de tradition, et son mari Tamdi, lui-même au bénéfice d’une riche expérience dans la branche. Dates clefs

  • 1987 Réintroduction du mouvement manuel squelette, sur le calibre P. 7040 et UT 6497
  • 1988 Développement d’un module Régulateur sur le calibre P. 7046
  • 1989 Développement d’une indication de Réserve de marche sur le calibre P. 7046
  • 1990 Réintroduction du mouvement automatique squelette, sur le calibre ETA 2892-2
  • 1991 Développement d’un module Régulateur à Phases de lune sur le calibre P. 7046
  • 89-92 Développement de la montre de poche Hundertwasser en collaboration avec les Editions MANUS
  • 1997 Développement d’un module Mois-Jour-Date et Phases de lune sur le calibre UT 6497
  • 2000 Développement d’une Grande date sur le calibre UT 6497
  • 2002 Développement d’une date et petite seconde à 8 heures sur le calibre ETA 2824
  • 2003 Réintroduction de la Réf. 3340, Edition Antiquité, sur base d’un mouvement historique 8
  • jours et nouveau boîtier
  • 2004 Gagnant du „Balancier d’Or“ avec la Réf. 3340, Edition Antiquité
  • 2004 Introduction de la Réf. 3375 Tourbillon

Auteur
Anwar Korti