Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Abraham Favre débute son activité d’horloger en 1718, mais c'est en 1737, au Locle, petit village des montagnes du Jura, au coeur du monde de l'horlogerie, qu'Abraham Favre décide de faire officiellement enregistrer sa compagnie pour produire ses propres garde-temps. Sa manufacture est l'une des premières marques horlogères suisses. Dès le départ, Abraham Favre s'efforce d'améliorer la fiabilité de ses montres, de même que la qualité des matériaux qu'il utilise pour leur fabrication. Grâce à son esprit pionnier et son travail acharné, l'entreprise se développe, s'agrandit ce qui lui permet d'être transmise, toujours plus forte, de père en fils. C'est son arrière-petit-fils Henri-Auguste qui s'associe en 1814 à un détaillant horloger de Buttes dans le Val-de-Travers, Auguste Leuba, prêt à offrir ses compétences commerciales. Déjà en ce temps-là, au 19e et au début du 20e siècle, la marque Favre-Leuba est présente de par le monde, avec des bureaux ou des représentants au Moyen-Orient, en Inde et en Asie, en Amérique du Nord et du Sud, en Russie et dans de nombreux pays européens. L'entreprise reste entre les mains de la famille pendant huit générations, jusqu'en 1969. Puis arrive la révolution du quartz, qui apporte de nombreux changements dans l'histoire de l'industrie horlogère. Favre-Leuba, alors l'une des plus importantes compagnies horlogères, se voit rachetée par divers groupes dont Benedom SA, puis LVMH, avant de finalement retrouver son indépendance en 2003. Fière de ses plus de 300 ans d'histoire, les mouvements horlogers légendaires de Favre-Leuba, de même que ses modèles au design unique, jouissent aujourd'hui d'une réputation intacte et intemporelle. Après la seconde guerre mondiale, la compagnie, alors dirigée par Henry A. Favre, s’efforce d’améliorer la technique de ses mouvements horlogers en éprouvant leurs propriétés dans des conditions de grande variation de température. Ces recherches ont permis la mise au point de mouvements plus précis et plus fiables, tels que nous les connaissons aujourd’hui encore, 50 ans après leur élaboration. Le mouvement FL251, conçu en 1962, est un bel exemple de ces prouesses techniques : il s’agit là d’un mouvement à double barillet extra-fin offrant plus de 50 heures de réserve de marche, intégrant une aiguille des secondes au centre. Ce mouvement a une bonne trentaine d’années d’avance sur son temps. 1962 sera une année-clé dans l’histoire de Favre-Leuba : la première montre-bracelet équipée d’un altimètre et d’un baromètre à membrane, la « Bivouac » est lancée. Le succès est immense, et cette montre devient incontournable pour les grands expéditeurs de l’époque. Paul-Emile Victor l’utilise en Antarctique, elle accompagne aussi Vaucher et Bonatti dans les Alpes lors de leur conquête de la face Nord des Grandes Jorasses.       Étanche à 200 mètres, la « Deep Blue », l’une des premières montres de plongée, est lancée en 1964. En 1966, Favre-Leuba crée la légendaire « Bathy », une montre mécanique unique permettant aux plongeurs d’avoir non seulement une indication précise du temps passé sous l’eau, mais également de connaître la profondeur exacte de leur position. La «Duomatic» en 1968 suivie de la célèbre « Sea Rider », en 1970, apportent une véritable innovation technique et mécanique : le premier mouvement à haute fréquence Favre-Leuba, battant à 36’000 alternances par heure, confère à ce nouveau mécanisme une précision encore jamais égalée.   COLLECTION MERCURY Mercury est le nom donné à la nouvelle collection de Favre-Leuba. Elle s’inspire de deux événements uniques, l’enregistrement officiel de la manufacture Favre au Locle en 1737 et l’éclipse de la planète Mercure par Vénus cette même année. Événement d’une splendeur rare, cette éclipse invite à célébrer la fondation d’une marque destinée à prospérer sur plus de 300 années. Mercury, la dernière collection d’une longue série, témoigne de la perpétuelle recherche de qualité et d’inspiration qui continue d’animer cette maison. Cette collection, qui puise dans ses racines et s’en inspire, compte trois lignes: Mercury Chronographe FL 301 Mercury Grande Date FL 302 Mercury Réserve de Marche FL 303 Tous les modèles de la collection Mercury sont dotés de calibres automatiques maison, animés par les mouvements du poignet. De nombreuses variations sont disponibles, mais elles ont toutes un point commun : un souci de la perfection jusqu’aux moindres détails. Chaque modèle de cette collection se distingue par un design unique et un soin tout particulier apporté aux finitions, preuve en est que chaque montre est créée à la main par les maîtres horlogers de la maison Favre-Leuba. Mercury, une collection reflétant la renaissance contemporaine d’une horlogerie d’époque, est un bel hommage aux événements extraordinaires de 1737, à la maison Favre-Leuba, et à leurs plus de trois siècles d’histoire. HISTORIQUE 1718 Abraham Lefavre décide de concevoir ses premiers gardes-temps sous l'oeil de Sieur Gagnebin, un maître expérimenté 1737 Enregistrement officiel de la manufacture Favre et donc création d'une des premières maisons horlogères suisses. 1751 Abraham Favre est promu au statut de "Maître Horloger". Il collabora ensuite avec Jacques-Fréderic Houriet, le père de la chronomètrie Suisse. 1765 Jean Jacques Rousseau fait l'acquisition d'un garde temps Favre-Leuba 1962 Apparition de la Bivouac, première montre-bracelet, altimètre, baromètre. 1966 Apparition de la Bathy, montre-bracelet à profondimètre. 2003 Début de l'élaboration de la collection Mercury et de ses innovations (ERI, B/CLS, Boucle brevetée)   Abraham Favre  began his watchmaking activity in 1718. But it is the year 1737. In Le Locle, a small Swiss village in the Jura mountains and in the heart of the watchmaking world, Abraham Favre decided to officially register his Manufacture producing timepieces. It was one of the earliest watchmaking companies. From the very start Abraham Favre concentrated on improving the technology of his timepieces, and the quality of the materials employed in their manufacture. Thanks to his hard work and pioneering spirit, the business expanded and was passed down through eight generations of the Favre family. It was his grandson Henry-Auguste, who in 1814 went a step further by going into partnership with Auguste Leuba, a watch dealer from Buttes in the Val-de-Travers. By the 19th and early 20th centuries Favre-Leuba had ramifications around the world, with offices or representations throughout the Middle East, India and Asia, North/South America, Russia and other European countries. The business remained in the same family over eight generations, through to 1969. Then the quartz revolution came along, bringing many changes for the industry. Favre-Leuba, one of the largest companies of its time, passed through different hands such as Benedom SA and LVMH before finally regaining its independence in 2003. Proud of its nearly 300 years of uninterrupted history, Favre-Leuba enjoys a well-deserved worldwide reputation for its legendary watch movements and unique designs. Under the leadership of Henry A. Favre during the years following the Second World War, the company continued efforts to improve the technology of the watch movements, focusing on improving their properties under temperature variations. This research indeed resulted in more accurate and reliable movements, most of which are still running well today – some 50 years later. The FL251 movement designed in 1962 is a good example of these exceptional masterpieces: it is an extra-thin twin-barrel movement with a centre second hand and 50 hours of power reserve. It was a good 30 years ahead of its time. 1962 was also important to Favre-Leuba as the year when the “Bivouac” was launched, the first wristwatch with an altimeter and barometer function. It was a runaway success and became a must for the major expeditions of the time. Paul-Emile Victor used it in Antarctica, Vaucher and Bonatti for conquering the north face of the “Grandes Jorasses” in the Alps. Many others followed in their footsteps. 1964 saw the launch of one of the earliest diving timepieces, the “Deep Blue”, which was waterproof to 200m. In 1966 came the legendary “Bathy”, a unique mechanical instrument giving divers not only a precise indication of their time under water, but also a direct and accurate reading of their actual depth. The “Sea Raider” followed in 1970, with a true techno-logical break-through : their first highfrequency movement of 36’000 vibrations per hour giving the watch unparalleled accuracy. Left : Bivouac – 1962 altimeter and barometer functionsRight : Bathy – 1966 profondimeter function THE MERCURY COLLECTION Mercury, the name given to the new Favre-Leuba collection, is inspired by two unique events – the birth of the Favre Manufacture in Le Locle in 1737 and the eclipse of the planet Mercury by Venus in the same year. This event of rare celestial splendour was a fitting celebration for the launch of brand destined to prosper and flourish over more than 300 years. The Mercury collection is the latest in a long line of truly unique timepieces, bearing witness to Favre-Leuba’s unceasing obsession for perfection. The Mercury collection consists of three exclusive models : Mercury Chronograph FL 301 Mercury Power Reserve FL 302 Mercury Big Date FL 303 All models of the Mercury collection are fitted with the automatic Favre-Leuba calibre driven by the wearer’s movements. Individual versions are available, but all have one thing in common – perfection in every detail - Nothing less. Each individual watch from the Mercury collection is handmade by Favre-Leuba master-watchmakers. All stand out for their unique design and the distinctive features specific to the “Maison”. HISTORY 1718 Abraham Lefavre decided to try his hands at making watches under the watchful eye of Mr Gagnebin, an experienced master watchmaker. 1737 Official registration of the brand. 1751 Abraham Favre has a promotion to the position of "Master Watchmaker". He has a close working relationship with Jacques-Fréderic Houriet, the father of Swiss Chronometry. 1765 Jean Jacques Rousseau owned a Favre-Leuba timepiece. 1962 The Bivouac was the first watch with indicated the altitude and barometric pressure 1966 The Bathy was the first depth gauge graduated 2003 Begining of the development of the Mercury collection  (ERI, B/CLS)

Auteur
Anwar Korti