Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Erwin Sattler Classica Secunda

Le modèle le plus petit de cette manufacture est une montre-bracelet automatique disposant d'un rotor gravé en or, d'un régulateur et d'une petite seconde sautante à douze heure. Cette montre-bracelet Sattler a été créée à l'occasion du cinquantième anniversaire de la fondation de la société et est depuis devenue un modèle . Le régulateur Classica Secunda représente une version miniature exacte du cadran de l'horloge murale Classica Secunda, un régulateur de l'année 1985, mais avec toutes les caractéristiques d'une montre-bracelet mécanique  : Comme sur l'original, le cadran de cette montre-bracelet est fait d'argent de sterling solide (925/000) et fixé par quatre vis. Le cadran, régulateur avec sa petite seconde à 12 heures, l'indication des heures à 6 heures, et la grande aiguille centrale des minutes est ancré dans la collection Sattler Erwin comme le sont les pendule en invar et les mouvements de pendules de très haute précision plaqués en or. La largeur des aiguilles a aussi été pensée. Les concepteurs du cadran ont créé un régulateur avec une indication centrale des minutes très mince, et deux cadrans auxiliaires pour les heures et les secondes - ce choix permet notamment d'améliorer la lecture du temps. Les aiguilles sont d'abord durcies et polies. Finalement, elles sont lentement chauffés jusqu'à 295 ° C, température à laquelle l'acier trempé obtient la nuance de bleu profond désiré. Le cadran porte le numéro de série. Il faut noté que la seconde foudroyante est breveté. Le Regulateur Classica Secunda a été développé en collaboration avec la société Watch Habring Technology. Les roues, les pièces d'échappement et quelques platines sont originaire du mouvement chronographe ETA Valjoux 7750. Pour le reste tout est de conception originale. Le pignon oscillant est relié à deux roues dentées dont l'objectif est d'assurer le flux d'énergie entre le mouvement et le chronographe, ce système permet d'alimenter un mécanisme supplémentaire. Ce mécanisme utilise plusieurs roues et pignons ainsi qu'un ressort d'arrêt qui permet à l'aiguille des secondes de sauter. Le mouvement vient se placer ensuite dans un boitier en acier inoxydable comprenant des composantes à la fois poli et mat. Les modifications apportées au mouvement ne sont pas ses seules caractéristiques, le squelettage et la gravure fait main par le maître graveur Jochen Benzinger, font de chaque montre un modèle unique.

Auteur
Anwar Korti