Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Chrisitie's: une vente pour les 175 ans de Patek Philippe

Pour célébrer le 175ème anniversaire de Patek Philippe, le département international des Montres de Christie’s a le plaisir d’annoncer PATEK PHILIPPE 175, une vente aux enchères thématique de 100 garde-temps iconiques de l’entreprise d’horlogerie la plus emblématique du monde. L’événement aura lieu dans la soirée du 9 novembre lors d’une vente dédiée chez Christie’s Genève. Reflétant l’héritage historique prestigieux de la dernière manufacture horlogère familiale de Genève, cette vente aux enchères proposera des pièces d’exception datées du début du 19ème jusqu’aux années 1980. Avec des estimations de SFr. 1 000 à 1 600 000, cette vente de 100 lots, dont 58 montres encore inconnues du public, forme l’une des sélections de garde-temps Patek Philippe les plus complètes jamais mises aux enchères. Parmi les pièces maîtresses figurent certains des modèles les plus exclusifs de la prestigieuse manufacture. Propriété des héritiers de l’acquéreur d’origine, la PATEK PHILIPPE REFERENCE 130, « THE BOEING », est une montre-bracelet exceptionnellement rare et unique en or 18 K, dotée d’un chronographe mono-poussoir à rattrapante et estimée de SFr. 400 000 à SFr. 800 000. Cette pièce, créée en 1930, distribuée par Cartier et vendue à M. Boeing le 9 juin 1939, est l’un des joyaux de la vente. Le modèle PATEK PHILIPPE REFERENCE 2523 (illustration ci-dessus), en or 18 K, dotée d’une double couronne à fuseau horaire multiple et d’un cadran émaillé bleu (estimation entre SFr. 1 500 000 et SFr. 2 500 000), sera proposée à la vente dans un état de conservation remarquable. Particulièrement évocatrice de l’ère de la jet set, cette montre permet en un clin d’œil de lire le temps dans n’importe quelle partie du monde. PATEK PHILIPPE REFERENCE 130, « THE BOEING » La montre-bracelet PATEK PHILIPPE REFERENCE 130, « THE BOEING », dotée d’un chronographe simple à rattrapante (illustration à gauche) marque indiscutablement un jalon de l’histoire horlogère, tant pour les Américains que pour les Suisses. Elle représente le plus haut niveau de technologie de la fabrication horlogère du début du 20ème siècle. Cette pièce, distribuée par Cartier, est la seule référence 130 à rattrapante à chiffres Breguet et sans tachymètre connue sur le marché. Proposée à la vente pour la première fois et confiée à Christie’s par les héritiers directs de son premier propriétaire, cette montre présente sur le dos du boîtier une gravure « W.E. BOEING. SEATTLE, WASH. »   PATEK PHILIPPE REFERENCE 2499 PINK GOLD FIRST SERIES L’une des pièces les plus convoitées au monde, cette montre en or rose REFERENCE 2499 FIRST SERIES a la particularité d’être le seul exemplaire en or rose portant des marques d’importation anglaises. Manufacturée vers 1951, cette montre-bracelet en or rose 18K à calendrier perpétuel (illustration à droite) est estimée entre SFr. 1 600 000 et SFr. 2 600 000. Sur les 349 Reference 2499 manufacturées durant les 35 années de sa production, quelques-unes seulement étaient en or rose et sur l’ensemble des modèles FIRST SERIES fabriqués dans les années 1950, seuls 4 exemplaires en or rose sont connus sur le marché.   PATEK PHILIPPE REFERENCE 1563 « Une montre mécanique dans une boîte, c’est l’éternité, et une Patek Philippe à votre poignet… ou à celui de vos héritiers, c’est aussi l’éternité. Voilà pourquoi j’aime l’art horloger et pourquoi je collectionne les montres. » – Jean Claude Biver Cette REFERENCE 1563, manufacturée en 1940, est une montre-bracelet en or 18K à chronographe à rattrapante, à fond vissé et dotée d’un cadran à deux tons (illustration à gauche). Son estimation avant-vente oscille entre SFr. 800 000 et SFr. 1 6000 000. Il n’existe que 3 exemplaires connus de cette référence charismatique. Le plus célèbre, propriété de Duke Ellington, figure dans l’exposition permanente du Musée Patek Philippe, le deuxième fait partie d’une collection privée et le troisième est celui proposé à la vente le 9 novembre. Cette montre comporte deux éléments hautement désirables qui en font l’originalité : la finition à deux tons de son cadran et l’extrême rareté de la fonction pulsomètre au lieu du tachymètre que l’on retrouve plus couramment. PATEK PHILIPPE REFERENCE 2497 OR BLANC Manufacturée en 1953, cette montre-bracelet en or blanc 18K, dotée d’un calendrier perpétuel et d’une phase de lune, est le troisième exemplaire connu du modèle REFERENCE 2497 en or blanc (illustration à droite ; estimation : entre SFr. 1 million et SFr. 2 millions). À ce jour, c’est le premier exemplaire de ce modèle en or blanc à être présenté au public. Conservée par la famille du propriétaire d’origine, cette montre est l’un des lots-phares de la vente.     PATEK PHILIPPE REFERENCE 3449, « THE TRE SCALINI» L’un des trois exemplaires manufacturés, la REFERENCE 3449 (illustration à gauche), d’une manufacture originale en or 18K, à remontage manuel, dotée d’un calendrier perpétuel et d’une phase de lune, présente une caractéristique unique, une lunette triple pomme, d’où son surnom italien « Tre Scalini » (trois marches). Soigneusement entretenue, cette montre parvient à la vente dans un état remarquable. Manufacturée en 1961, elle avait été achetée à l’origine en 1965 aux joailliers Linz à Dallas, au Texas, pour un montant de $ 5 500. Ce garde-temps sera proposé à la vente à un prix oscillant entre SFr. 1 million et 2 millions. PATEK PHILIPPE REFERENCE 1518, « THE KING FAROUK » La PATEK PHILIPPE REFERENCE 1518, « THE KING FAROUK », est une montre-bracelet en or fin d’une extrême rareté, dotée d’un chronographe, d’un calendrier perpétuel et d’une phase de lune. Ce modèle, dont la fabrication remonte aux alentours de 1945, est estimé entre SFr. 300 000 et SFr. 500 000. La Reference 1518 fut la première montre-bracelet à chronographe et calendrier perpétuel produite en série par une entreprise horlogère. Ajoutant à sa légende, cette montre a appartenu au roi Farouk d’Égypte (1920 – 1965).

Auteur
Anwar Korti