Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Chopard L.U.C Tourbillon QF Fairmined

A l’occasion de Baselworld 2014, Chopard lance la première montre au monde manufacturée en or « Fairmined » en provenance d’Amérique du Sud. Cette nouvelle création fait preuve de l’engagement de la maison Chopard vers un luxe durable et équitable à travers son projet « The Journey », lancé en 2013. Après la haute joaillerie, l’engagement éthique de Chopard s’incarne dans la haute horlogerie. Pour la première fois les ateliers de Chopard ont travaillé de l’or « Fairmined » pour réaliser le modèle L.U.C Tourbillon QF Fairmined, un élégant tourbillon à neuf jours de réserve de marche. Les composants principaux de cette montre (fond, carrure et lunette) sont entièrement réalisés en or « Fairmined ». Cette certification apporte la garantie que l’or est extrait de manière responsable et que les mineurs reçoivent une rétribution juste ainsi qu’une prime globale, prouvant ainsi que l’extraction d’or peut être réalisée de manière durable. Cette montre met en valeur le partenariat à long terme entre la maison Chopard et l’ONG sud-américaine Alliance for Responsible Mining (ARM), qui est à l’origine du standard « Fairmined » pour l’extraction artisanale d’or, en collaboration étroite avec les mineurs et des experts de l’industrie aurifère. Chopard et l’or « Fairmined » Depuis 2013, Chopard soutient le développement de la coopérative Coodmilla, située dans la région de Narino en Colombie, afin qu’elle obtienne la certification Fairmined lui permettant ainsi de donner des formations, de se fournir en matériaux et de mettre en place des meilleures procédures de travail. Chopard s’est également engagé à acheter une grande partie de la production de la cooperative et continuera à le faire une fois les standards « Fairmined » atteints. Outre ses activités auprès de Coodmilla, Chopard a pour objectif d’acheter à moyen terme un pourcentage significatif de son or en provenance d’autres stocks d’or « Fairmined » et s’intéresse également à d’autres coopératives en Amérique du Sud afin de les soutenir en vue de l’obtention de la certification « Fairmined ». Lina Villa, directrice exécutive d’ARM ajoute : « La L.U.C Tourbillon QF Fairmined met en exergue la forte volonté du secteur de l’horlogerie et de la joaillerie de s’engager pour un approvisionnement équitable, durable et responsable en or. Chopard, maison pionnière en la matière, a montré la voie à l’industrie horlogère et joaillère toute entière en adoptant l’or « Fairmined ». Nous sommes fiers de mener des projets aussi prestigieux et d’améliorer la qualité de vie des communautés de mineurs. » Un élégant tourbillon Dans un élégant boîtier de 43 mm de diamètre en or rose « Fairmined », la nouvelle L.U.C Tourbillon QF Fairmined arbore des surfaces alternativement satinées et polies. Son cadran gris aux raffinements uniques fait la part belle à la lisibilité. Son léger motif soleillé irradie depuis le centre de la réserve de marche et semble fait pour capturer la lumière. Il offre un remarquable contraste à ses aiguilles Dauphines dorées, au dessin inspiré des années 30. Les index prennent la forme de délicates appliques, des chiffres romains dorés entourés d’une minuterie chemin de fer. Le fond du boîtier en verre saphir permet d’admirer le calibre L.U.C 02.01-L. Il est doté d’un tourbillon et d’un indicateur de réserve de marche. Situé à midi, ce dernier donne l’autonomie restante du mouvement, qui totalise 216 heures, soit neuf jours. Etanche à 50 mètres, cette série limitée de 25 exemplaires est présentée sur un bracelet en alligator cousu main certifié CITES. Noir mat à l’extérieur, marron à petites écailles sur sa face intérieure, il est refermé par une boucle à ardillon. Tout comme son boîtier, elle est faite d’or rose 18 carat « Fairmined ». Qualité Fleurier : une certification globale La L.U.C Tourbillon Qualité Fleurier Fairmined a été soumise aux tests horlogers Qualité Fleurier. Unique par son étendue, cette certification indépendante extrêmement difficile à obtenir fête son dixième anniversaire. En plus de cette expérience décennale, sa force et sa légitimité lui sont procurées par des institutions prestigieuses comme le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres et Chronofiable, qui se superposent à ses propres procédures. Cela lui permet de revendiquer le titre de certification la plus exigeante de l’horlogerie. Le processus de certification consiste en une succession d’étapes visant à garantir la précision du mouvement de la montre, mais également sa fiabilité, sa durabilité et la qualité de ses finitions esthétiques. Après le mouvement, c’est la montre terminée qui est testée en simulation de porter sur une machine créée pour l’occasion et nommée Fleuritest. Cette recherche de bienfacture sur tous les aspects de la montre est une volonté de qualité globale. Membre pionnier de la Fondation Qualité Fleurier, Chopard détient le record du plus grand nombre de modèles à avoir reçu cette estampille.

Auteur
Anwar Korti