Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Pour les 150 ans de Chopard en 2010, la Manufacture lançait en édition limitée le modèle L.U.C 1937, hommage mécanique au patrimoine horloger de la maison. Deux nouvelles versions de cette montre en acier, ancrée dans la tradition des montres classiques et intemporelles sont proposées aujourd’hui, l’une avec un cadran blanc type porcelaine, l’autre un cadran argenté satiné. En leur sein bat le nouveau et très performant calibre L.U.C 1.010. L’histoire de la maison Chopard, fondée en 1860, fut marquée par moult moments décisifs. L’année 1937 est l’une des ces étapes charnières puisque c’est à cette date que Paul-André Chopard, petit fils du fondateur, choisit de quitter le Jura qui a vu naître l’atelier de Louis-Ulysse Chopard pour établir la marque à Genève. C’est dans ce canton suisse que Chopard connaîtra par la suite le succès que l’on sait. Pour rendre hommage à ce moment important de son histoire, Chopard Manufacture a présenté pour la première fois en 2010 le modèle L.U.C 1937 qui, par ses lignes sobres et pures, intègre un pan du patrimoine horloger de la Maison. Une montre à l’élégance intemporelle Le modèle L.U.C 1937 revient aujourd’hui en deux nouvelles versions classiques et intemporelles. La première exhibe un cadran blanc type porcelaine, avec décalques noirs de chiffres romains et de chemin de fer pour les minutes. La seconde présente un cadran argenté satiné, jalonné de chiffres romains appliqués rhodiés et d’un chemin de fer décalqué pour les minutes. Toutes deux arborent des aiguilles Dauphine personnalisées pour la collection L.U.C, rhodiées ou noires selon la version. Le boîtier en acier de 42 mm de diamètre présente quant à lui un profil novateur et des courbes indémodables. Sa couronne vissée à 3h lui garantit une étanchéité à 50 mètres. Il présente des finitions satiné vertical sur les flancs, des cornes polies et un fond saphir. Le calibre L.U.C 1.010 : précision et performance Ces modèles L.U.C 1937 battent au rythme du nouveau calibre L.U.C 1.010 et de ses 28'800 alternances/heure. Mouvement mécanique à remontage automatique, certifié chronomètre COSC, il est doté d’une réserve de marche de 60 heures. Sa construction visant une fiabilité sans faille propose les fonctions heures, minutes, seconde centrale et date à guichet à 6h. Il dispose en outre de la fonction stop-seconde pour une mise à l’heure aisée et précise. Précis et performant, le calibre L.U.C 1.010 pose un jalon important dans l’histoire des mouvements L.U.C puisque sa conception permet d’accroitre ses volumes de production et donc l’indépendance de Chopard. Montres masculines à la subtile élégance, ces nouvelles L.U.C 1937 sont montées sur bracelet cousu main en alligator noir doublé alligator brun, avec une boucle ardillon en acier. Détails Techniques 

  • Boîtier:
    • Acier satiné/poli
    • Diamètre 42.00 mm
    • Epaisseur 11.39 mm
    • Etanchéité 50 mètres
    • Couronne en acier avec logo L.U.C 6.00 mm
    • Glace saphir antireflet
    • Fond ouvert glace saphir antireflet
  • Mouvement:
    • Mécanique à remontage automatique L.U.C 1.010
    • Diamètre total 28.80 mm
    • Epaisseur 4.95 mm
    • Nombre de pierres 31 rubis
    • Fréquence 28'800 A/h
    • Réserve de marche 60 heures
    • 1 barillet
    • Certifié Chronomètre (COSC)
    • Ponts décors Côtes de Genève
  • Cadran et aiguilles:
    • Cadran argenté satiné ou blanc type porcelaine
    • Chiffres romains appliqués rhodiés ou décalques noirs
    • Aiguilles Dauphine fusées rhodiées ou noires pour les heures, minutes et secondes
  • Fonctions et affichages:
    • Affichage de l’heure, de la minute et de la seconde au centre
    • Quantième à guichet à 6h
  • Bracelet et boucle:
    • Bracelet cousu main en alligator noir doublé alligator brun
    • Boucle ardillon en acier
  • Ref. 168544-3001 - En acier avec cadran blanc type porcelaine
  • Ref. 168544-3002 - En acier avec cadran argenté satiné

Auteur
Anwar Korti