Le site de l'actualité des montres et de la haute horlogerie

Image

Bovet Collection Dimier Récital 5

Caractérisée par des boites dotées de quatre cornes ainsi que d’une couronne située à 3H, la collection DIMIER s’est enrichit d’une nouvelle création: Récital 5. BOVET étant l’une des plus anciennes manufactures horlogères en activité, il tient à cœur à la marque d’honorer son histoire en respectant les traditions qui font son succès depuis 1822. Ne cloisonnant pas l’accès à l’innovation, cette mémoire oriente la vision de Pascal Raffy et de BOVET sur les horizons d’un futur cohérent. Issu de cette philosophie, le 5ème Récital de la collection DIMIER confirme la détermination de BOVET à offrir une gamme de complications répondant aux besoins d’un usage moderne. Réserve de marche, tourbillon (secondes), grande date ainsi qu’heures et minutes s’affichent lisiblement selon la hiérarchie de leur importance. Non destinée à être une variation sur les thèmes interprétés lors des Récital précédents, cette cinquième création a été “composée” autour d’un mouvement intégralement pensé, développé et manufacturé in muro. Grande date Le cadran manufacturé par BOVET est en laiton et cristal de roche. Il laisse apparaître totalement les deux disques constituant le mécanisme de grande date. Malgré la transparence, cette fonction inédite dans la collection DIMIER s’affiche avec une lisibilité fantastique. Les raisons de cette réussite sont aussi simples qu’efficaces. Premièrement les chiffres peints en blanc sur un fond noir sont connus pour offrir la combinaison la plus distincte à l’œil quelques soient les conditions d’éclairage. Enfin, un astucieux cadre rouge peint à même le cadran délimite unités et dizaines constituant le quantième en révélant avec force et clarté la date qui apparait ainsi à 10H. La superposition concentrique des disques de dizaines et d’unités permet quant à elle d’offrir une taille de chiffres optimale pour un encombrement du mécanisme réduit au maximum sans que la fiabilité de l’ensemble n’en soit compromise. Soucieux de garantir durablement des manipulations aisées aux porteurs d’une BOVET, les constructeurs et les horlogers de la manufacture ont opté pour un correcteur rapide par poussoir et ont disposé celui-ci ergonomiquement dans l’espace compris entre la couronne et la corne supérieure. Equilibre et symétrie Outre la fonctionnalité et les critères relatifs à un réglage d’excellence, tout les détails -il n’en existe pas d’insignifiant chez BOVET- ont été inscrits sur le cahier des charges avant même la première ébauche d’esquisse. L’architecture de ce mouvement mécanique à remontage manuel a été pensée afin que le tourbillon et chacune des autres indications trouvent une place distincte. Heures et minutes ont été excentrées à droite sur l’axe horizontal afin d’apparaitre en premier lieu aux yeux du porteur. La grande date occupe la partie gauche du cadran. Le tourbillon est situé à 6H et affiche les secondes sur la partie inférieure du réhaut alors que l’indicateur de réserve de marche a naturellement trouvé sa place dans le dernier quart du cadran disponible, soit dans la partie supérieure de celui-ci. Les décors qui ornent les ponts sont en Côtes de Genève circulaires harmonisant ainsi boîte et mouvement en une entité unique et originale. Par ailleurs, la platine et les ponts font l’objet d’un traitement de surface leur conférant une couleur anthracite qui s’accorde parfaitement aux différentes combinaisons de métaux précieux qu’offrent les trois variantes de Récital 5. Les carrures et les cornes de chacune des trois exécutions sont en titane (grade 5) un matériau caractérisé par une légèreté et une résistance extrêmes qui lui valent d’être fréquemment utilisé dans des domaines tels que le médical ou l’aérospatiale. Lunettes, fonds, poussoirs et couronnes sont quant à eux proposés en or gris, en or rose (5N). Tourbillon Les techniciens horlogers et artisans de DIMIER, qui est également le nom que porte la prestigieuse manufacture de mouvement, ont développé pour Récital 5 un nouveau tourbillon. Ils ont réussi la prouesse inouïe d’alléger l’ensemble de la cage et de ses composants dans des proportions situées aux frontières de l’imaginable. Cet élan de virtuosité à permis d’améliorer encore les performances de réglage de cet organe dont l’inertie doit être la plus infime possible malgré le nombre et la complexité des pièces qui le composent tout en lui conférant une esthétique empreinte d’émotion et.... de légèreté. Le pont inférieur a pu être ramené aux mêmes dimensions que celles du pont supérieur et est parfaitement aligné sur ce dernier. Cette dernière amélioration suspend littéralement la cage du tourbillon qui semble flotter librement dans la transparence qu’offre ce nouvel espace. Un effet magnifié par l’habile positionnement d’une glace saphir située à 6H sur le fond offrant une fenêtre de contemplation sur l’organe régulateur. L’axe supérieur de la cage du tourbillon porte une triple aiguille de secondes préservant ainsi l’équilibre dynamique requis mécaniquement. Les trois branches de cette aiguille viennent parcourir successivement un segment de 20 secondes (120°) situé sur la partie inférieure du réhaut de cadran. Au-delà des objectifs techniques et de rendement -fixés et atteints- pour le mouvement de Récital 5, constructeurs et horlogers se sont ingéniés à créer une architecture dont les volumes occupent l’espace disponible de façon optimale. Il en résulte une harmonie empreinte de reliefs et perspectives qui n’est pas sans rappeler celle des montagnes jurassiennes, écrin de sérénité et berceau de BOVET depuis bientôt deux cent ans.

Auteur
Anwar Korti