Les montres Vacheron Constantin

Année de fondation : 1755
Fondateurs : Jean-Marc Vacheron

Vacheron Constantin est l’un des plus anciens fabricants suisse de montres. La marque appartient au groupe Richemont. C’est également le premier horloger, parmi ceux existant encore de nos jours, à avoir reçu le Poinçon de Genève en 1901.

Histoire des montres Vacheron Constantin

L’histoire des locaux de la maison Vacheron Constantin

La Boutique Vacheron Constantin en l'Ile en 1906

La Boutique Vacheron Constantin en l’Ile

C’est en 1755 que Jean-Marc Vacheron fonde la maison qui changera de nom pour devenir Vacheron Constantin. Contrairement à notre époque, le jeune homme a mis un temps relativement long à se former en tant que maitre Horloger ainsi qu’à faire ses preuves dans son métier. Pour cause, les pratiques commerciales différaient de celles que nous connaissons à notre époque.

En plus de trouver un local pour leurs ateliers, les artisans devaient trouver un logement pour sa famille ainsi que pour ses apprentis.

S’appelant eux-mêmes Cabinotiers, les horlogers genèvois avaient pour pratique de s’installer les uns près des autres dans la partie la plus ancienne de la ville que l’on nommait à l’époque La Fabrique.

Pour bénéficier aussi longtemps que possible de la meilleure lumière zénithale, ils installent le plus souvent leur atelier au dernier étage des immeubles.

La relation même entre client et horloger était différente. Pour faire entretenir ou commander une pièce ils devaient se rendre directement à l’atelier de l’horloger, cela leur permettait de suivre étape par étape la conception de leur commande.

Mais les contraintes de temps et de soucis de confort ont amenées à installer une réception de la clientèle au premier étage.

On peut y discuter et négocier en paix, en toute discrétion – avantage fort apprécié, surtout lorsque la discussion porte sur des complications particulièrement originales ou dispendieuses que crée le maître horloger. Cette discrétion est bien entendu toujours d’actualité aujourd’hui.

L’expansion de la manufacture a contraint la maison à déménager deux fois.

En 1843, Vacheron Constantin s’installe à la Tour de l’Ile, ancien palais fortifié du XIIIe siècle orné d’une grande horloge. Avec ses trois étages d’ateliers et un appartement au premier étage la Tour de l’Ile offre plus d’espace à la maison horlogère.

L’appartement du premier est transformé en local de réception où les vendeurs et les maîtres horlogers de la Maison passent de longues heures à décider des détails de certains travaux en cours, à présenter l’état d’avancement des commandes et à négocier les ventes.

Mais le temps passe et la maison s’agrandit encore, il était alors temps de changer une nouvelle fois de locaux.

Jean-François Constantin donne donc mandat à l’architecte Élysée Goss pour créer un immeuble sur mesure pour Vacheron Constantin, au 1, quai des Moulins, sur l’Ile, à quelques pas de la Tour. Terminé en 1875, il est témoin de grands moments de la vie de la Maison. Au fil des années, d’innombrables personnalités de tous les horizons empruntent l’escalier menant au premier étage du siège social «en l’Ile» de Vacheron Constantin pour y exposer leurs besoins, ou leurs rêves, en matière d’horlogerie.

Les responsables de l’entreprise decident en 1906 d’aménager l’accueil de la clientèle au premier étage, c’est ainsi que la Maison engage l’architecte Bettinger pour aménager une boutique au sein même de l’immeuble de la rue des Moulins afin d’exposer et de vendre ses réalisations dans un cadre approprié.

La première boutique Vacheron Constantin voit le jour le premier août 1906, jour de la Fête nationale suisse. Elle réserve aux Genevois et à leurs hôtes de passage le spectacle de ses créations disposées avec art dans des vitrines de plain-pied avec la rue des Moulins. À peine 150 ans après sa fondation, la Maison offre à Genève l’une de ses toutes premières boutiques strictement horlogères.

Maharadjah de Patiala

Maharadjah de Patiala

De nombreux Chefs d’État- le roi Farouk d’Égypte (fils du Roi Fouad déjà grand amateur de garde-temps signés Vacheron Constantin), l’Aga Khan et sa famille, les maharajahs de Patiala et de Baroda, Edward prince de Galles, le Prince Akihito (actuel empereur du Japon)… auront franchi le seuil de l’élégante boutique pour y choisir le garde-temps de leurs rêves. Des modèles sont aussi offerts à des pionniers de l’aviation ou à des militaires distingués, d’autres encore présentés en commémoration d’événements marquants, de tours de force ou de records mondiaux.

En 2004, la Maison fait appel à Bernard Tschumi pour l’architecture contemporaine et audacieuse de leur nouvelle manufacture de Plan-Les-Ouates. Parallèlement, l’architecte Eric Maria recevait le mandat de procéder à la rénovation complète du berceau de la Maison Vacheron Constantin en l’Ile.

Aujourd’hui, tandis qu’au rez-de-chaussée, l’atmosphère feutrée, calme et raffinée permet aux visiteurs de découvrir confortablement les collections actuelles, le premier étage de la Maison est consacré au patrimoine de Vacheron Constantin avec ses innombrables et splendides trésors du passé.

Les visiteurs privilégiés peuvent ainsi y découvrir les secrets de l’univers historique et unique de la maison : expositions de documents d’archives, outils anciens souvent inventés sur place, montres et mécanismes d’époque, projections de films présentant les Métiers d’Art si chers à Vacheron Constantin…

C’est ici qu’ils pourront aussi apercevoir le travail de maîtres artisans concentrés à la restauration de pièces anciennes ou à la fabrication de commandes spéciales… des maîtres artisans qui occupent les établis de la Maison en l’Ile au cœur de Genève depuis maintenant plus d’un siècle.

Chronologie Vacheron Constantin.

1755- Naissance de la maison.

C’est au milieu du 18ème siècle, dans la ville de Genève, qu’un jeune homme de 24 ans prénommé Jean-Marc Vacheron décida d’ouvrir son propre atelier d’horlogerie. Cet artisan hors pair fondait une Maison qui deviendrait, deux siècles et demi plus tard, un des noms les plus réputés de la science du temps.

1770-Premières montres à complications

15 ans après sa fondation, Vacheron Constantin crée ses premières montres à complications.

1779-Cadrans guillochés

Apparition des premiers cadrans guillochés chez Vacheron Constantin.

1810- le petit fils

Le petit-fils de Jean-Marc Vacheron, Jaques-Barthélemy, prend la direction de la maison familiale et initie les premières exportations de la marque en France et en Italie.

1812-Répétition des quarts

Création d’une série de montres à répétition des quarts Vacheron Constantin en six exemplaires.

1819- L’année de la devise

Association de Jaques-Barthélemy, petit-fils du fondateur, avec François Constantin et naissance de la raison sociale “Vacheron et Constantin”.

1839- Renouveau technique

Engagé en 1839 comme ingénieur de production, Georges-Auguste Leschot révolutionna les techniques de fabrications horlogères en adaptant le pantographe aux besoins cette industrie.

1880-Le logo en forme de « croix de malte »

Apparition du symbole de la « Croix de Malte » dans le logo de Vacheron Constantin, inspiré d’un composant de mouvement fixé sur le barillet qui permettait de limiter le degré d’armage de ce dernier.

1906- Première boutique

Inauguration de la toute première boutique Vacheron Constantin, aujourd’hui encore située au Quai de l’Ile, à Genève.

 

1935-Complexité

Création de l’une des montres de poche les plus complexes jamais vendues par Vacheron Constantin commandée par le Roi Farouk d’Egypte. Il aura fallut cinq ans pour réaliser ce chef-d’œuvre.

1955-Minceur

Deux siècles exactement après sa fondation, Vacheron Constantin réaffirme sa vocation première, créer l’exceptionnel. Cette année-là, ses maîtres horlogers réalisèrent un tour de force : une des montres les plus plates au monde arborant un calibre épais de 1,64 mm

1996-Acquisition

Le groupe Richemont se porte acquéreur de la totalité du capital social de Vacheron Constantin.

2004-Plan les ouates

Ouverture du nouveau siège et de la nouvelle Manufacture Vacheron Constantin à Plan-Les-Ouates, Genève – au chemin du Tourbillon.

2005- Première mondiale

La montre Saint Gervais offre à la fois un quantième perpétuel, un tourbillon et plus de 10 jours de réserve de marche.

Actualité Vacheron Constantin

[SIHH 2015] Vacheron Constantin Métiers d’Art Gravées

A l’occasion de son 260ème anniversaire, la Manufacture Vacheron Constantin effectue un remarquable retour aux sources en intégrant à sa collection Métiers d’Art deux nouveaux garde- temps dotés de mouvements entièrement gravés à la main, dans la plus pure tradition de l’ornement horloger classique.

Vacheron Constantin Métiers d’Art L’éloge de la nature

A l’occasion de son 260ème anniversaire, la Manufacture Vacheron Constantin effectue un remarquable retour aux sources en intégrant à sa collection Métiers d’Art deux nouveaux garde- temps dotés de mouvements entièrement gravés à la main, dans la plus pure tradition de l’ornement horloger classique.